Maroc : Le paiement mobile arrive en Septembre
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #MAROC
Ecomnews Med Redaction
lundi 16 avril 2018 Dernière mise à jour le Lundi 16 Avril 2018 à 10:02

Le paiement mobile devrait arriver dès septembre 2018 au Maroc nous apprend une information relayée par le quotidien le Matin qui cite un proche du dossier.

Au Kenya, la solution a déjà apporté ses preuves.

Transfert d’argent via mobile ou encore paiements des commerçants, les solutions qu’offre le paiement mobile sont nombreuses. En réalité des banques, des commerces et des opérateurs de téléphonie mobile ont déjà développé leur solution de paiement. Cette dernière est d’ailleurs en en cours de tests internes pour plusieurs sociétés comme BCP, Attijariwafa Bank, BMCE Bank of Africa. 

Une fois les tests internes à chaque entreprise achevés, le test d’interopérabilité de toutes ces plateformes de paiement mobile devrait intervenir en juin 2018. L’intero quoi ? C’est pour être clair la capacité qui sera donnée aux usagers, d’échanger de l’argent via des solutions offertes par différents fournisseurs ou acteurs de paiement mobile. Ce n’est qu’après le test réussi de cette interopérabilité que le paiement mobile sera officiellement lancé. 

Au Kenya par exemple, champion du paiement mobile en Afrique, la solution permet, non seulement du transfert d’argent aux proches, mais aussi de cotiser pour une assurance-maladie, de régler des frais médicaux ou encore d’effectuer l’épargne d’argent 

Initiative de Bank Al-Maghrib (BAM) la banque centrale du Maroc et de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) le projet de « Solution nationale de paiement mobile », a pour but d’améliorer l’inclusion financière d’une grande partie de la population encore non-bancarisée et soutenir la croissance du segment de l’e-commerce.  

 Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *