Israël : Des allègements fiscaux pour répondre à Donald Trump
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
mercredi 18 avril 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 18 Avril 2018 à 10:03

Le ministère de l’Économie, par la voix du ministre Eli Cohen, a demandé à l’autorité fiscale du pays de travailler sur des allègements fiscaux pour les entreprises israéliennes opérant aux États-Unis ou à l’inverse des contraintes aux entreprises américaines opérant en Israël.

Eli Cohen souhaite répondre aux décisions fiscales prises par Donald Trump

La réforme fiscale du président Donald Trump a d’abord fait jaser côté israélien, mais les autorités comptent bien y répondre. Ainsi, on apprend dans une information relayée par Globes que le gouvernement israélien a demandé aux autorités fiscales de proposer des mesures. 

Dans un courrier envoyé par Eli Cohen à Eran Yaakov, nouveau responsable de l’autorité fiscale, le premier expose sa volonté à Yaakov en ces termes « Je souhaite que le ministère de l’Économie et de l’industrie et l’administration fiscale agissent conjointement pour aider les entreprises israéliennes à faire face aux conséquences de la réforme fiscale américaine ». Un message clair. 

Dans la liste de recommandations que Cohen a adressées à l’administration fiscale, on retrouve la réaffirmation de la convention fiscale existante entre les États-Unis et Israël, l’introduction de modifications permettant de réduire le taux d’imposition sur les dividendes entre les pays, les taux d’amortissement accéléré pour les entreprises en Israël, un crédit d’impôt pour les entreprises israéliennes sur certains paiements, une augmentation du taux d’imposition des bénéficiaires à 10% et la réduction de la retenue d’impôt, entre autres. Les principales recommandations ont également été adressées au professeur Avi Simhon, chef du Conseil économique national du cabinet du Premier ministre, et au ministre des Finances, Moshe Kahlon. 

Israël porte un œil attentif à la réforme fiscale américaine annoncée en décembre par Donald Trump. En effet, cette dernière pourrait avoir de lourdes conséquences sur les investissements des groupes leaders qui préfèrent consolider leurs activités aux États-Unis. 

De la même façon la concurrence sera plus accrue entre les groupes d’entreprises internationales et les start-ups à haute productivité. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *