Portrait d’Intelcia : une entreprise Marocaine à l’assaut de l’Afrique !
#Actualite #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Ecomnews Med Redaction
lundi 23 avril 2018 Dernière mise à jour le Lundi 23 Avril 2018 à 07:42

Le leader Marocain de la Relation Client, annonce l’intégration des sites d’Outremer Télécom Maurice et Madagascar, qui porteront désormais, le nom et les couleurs d’Intelcia. Un changement de stratégie en droite ligne avec la politique Sud-Sud prônée par le Maroc.

Cette entrée sur le marché insulaire de l’Océan Indien avec une double présence à Madagascar et à l’île Maurice s’intègre parfaitement dans la politique de développement offshore du Groupe, présent également au Cameroun, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, parallèlement au développement continu de ses centres onshore (France) et nearshore (Maroc). Avec plus de 1 500 positions à Madagascar et 1 100 positions à l’île Maurice, Intelcia devient le premier employeur du secteur dans les deux pays.

En 2017, le groupe comptait plus de 7 000 collaborateurs engagés sur 16 sites et générait un chiffre d’affaire d’un milliard d’euro. Cette rentabilité record a largement permi au groupe d’investir dans le développement de l’entreprise vers l’international.

L’intégration des 2600 collaborateurs actuels à Madagascar et à l’île Maurice au sein des équipes Intelcia leur permettra de bénéficier de l’approche sociale du groupe, qui repose principalement sur son management de proximité et son attachement à des valeurs fortes dont la transparence et l’engagement envers ses collaborateurs et l’ensemble de ses clients.

Karim Bernoussi, (Président Directeur Général du Groupe Intelcia) et Youssef El Aoufir, (Directeur Général du Groupe Intelcia), a ainsi annoncé l’intégration des nouveaux sites d’externalisation d’Outremer Télécom Maurice et Madagascar en présence de Son Excellence l’Ambassadeur du Maroc, Monsieur Mohamed Benjilani.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *