Où en est la
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #EGYPTE
Juli Choquet
vendredi 4 mai 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Mai 2018 à 07:43

Un projet pharamineux est en cours à l’est du Caire pour y faire construire la nouvelle capitale de l’Egypte voulue par le président Abdel Fattah Al Sissi. Reportage.

Une ville 7 fois plus grande que Paris, pour y accueillir quelques 32 ministères et pour un coût de 3,3 milliards de dollars. On manque de superlatif pour qualifier ce projet pharaonique. Démarré en avril 2016, le projet devrait être finalisé d’ici juin 2019. Une fois terminée, la nouvelle capitale devrait compter parmi les 20 plus grandes villes du monde.

Pour cela ouvriers et ingénieurs se relaient pour y travailler 7 jours sur 7 et 24h sur 24h.

D’après nos confrères du journal La Croix, « 75% des logements seraient déjà construits » pour y accueillir les 6,5 millions d’habitants prévus d’ici les vingt prochaines années. La première phase du projet compte déjà 17 000 hectares.

Pour construire cette nouvelle capitale en plein désert, des axes de coopération avec la Chine ont été discutés dans l’immobilier : près de 20 tours devraient pousser de terre. Les Occidentaux eux mise sur la coopération universitaire : les Etats-Unis, le Canada suivis par la Grande Bretagne, l’Allemagne et la Suède projettent d’y faire construire des lieux d’enseignements.

Coté investissement, on retrouve sans surprise les financements du Golfe : Arabie Saoudite et Emirats Arabes Unis. 10 milliards de dollars devraient être investis dans le tourisme au bord de la mer rouge par le maréchal Sissi et le prince hériter Saoudien Mohamed Ben Salmane.

Le changement de capitale située plus près du canal de Suez est révélateur de la stratégie du maréchal : se rapprocher des pays du Golfe et imposer son autorité dans la région du Sinaï touché par des contestations et une série d’attentats meurtriers. L’idée n’est pas nouvelle, puisqu’au lendemain de son coup d’Etat en 2013, Al Sissi abreuvait de discours à la grandeur de « la nouvelle Egypte ». Pour illustrer ses propos, il se devait bien de montrer à la face du monde une capitale neuve, opulente, technologique, et durable.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.