Le Maroc développe le paiement mobile
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Juli Choquet
mardi 15 mai 2018 Dernière mise à jour le Mardi 15 Mai 2018 à 14:56

D’ici septembre prochain, le paiement mobile en complément des solutions proposées par les banques devrait être lancé sur le marché Marocain.

Plusieurs sociétés comme Attijariwafa Bank, BCP, BMCE Bank of Africa ou encore la CIH Bank ont d’ores et déjà entamés des phases de tests sur l’opérationnalité des paiements mobiles.

Les paiements mobiles désignent toutes les transactions effectuées depuis un téléphone mobile et débitées soit sur une carte bancaire, soit sur la facture opérateur ou soit sur un Porte-monnaie électronique, qui peut être alimenté avec un dépôt de cash auprès d’un agent ou d’un commerçant.

A l’initiative de la BAM (Bank Al-Maghrib soit la banque centrale du Maroc), et de l’ANRT (banque nationale de réglementation des télécommunications) les solutions de paiement permettrait ainsi à des milliers de personnes qui ne possèdent pas de prêts bancaires d’accéder à des moyens de paiement sécurisés. Ces mesures facilitent aussi le développement de l’e-commerce en forte croissance dans le Royaume.

Rappelons que les personnes non- bancarisés représentent tout de même 63% de la population Marocaine. Les 24,2 millions de comptes bancaires ouverts au Maroc (étude officielle de la BAM en décembre 2017) ne représentent en réalité que 12,6 millions de Marocains.

Le paiement mobile permet ainsi aux populations non bancarisés de souscrire à une mutuelle par exemple ou de régler des frais de scolarités, des transferts d’argents, de payer des factures, d’épargner ou d’emprunter sous la forme de micro-crédit.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *