Tunisie : Le projet RFR du Grand Tunis déraille
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Nour Ben M'Barek
mercredi 30 mai 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 30 Mai 2018 à 13:34

Le projet Réseau Ferroviaire Rapide (RFR) de Tunis devait être délivré pour octobre 2018 mais par manque de financements et de coordination entre les entreprises partenaires, une grande partie des travaux est ralentie.

L’appel d’offre pour le projet RFR a été émis depuis 2009. Les premiers contrats ont été signés avec deux entreprises franco-tunisiennes et franco-espagnoles en 2010 et la première partie du projet était livrable sous six ans.

Néanmoins, de nombreuses difficultés sociales, juridiques et financières ont été rencontrées, ce qui a largement retardé la mise en oeuvre du RFR. Le projet a été repris en 2016 avec l’espoir de pouvoir le délivrer dans quelques mois maintenant.

Malheureusement, dans le cadre d’une interview accordée à Africanmanager, Mourad Kassab ,PDG de RFR, a précisé que considérant les circonstances actuelles et le besoin en financements, le réseau ferroviaire du Grand Tunis ne pourrait être complété qu’à l’horizon 2026. En effet, il estimait l’avancement du projet à seulement 40% de sa réalisation.

La construction du réseau a été divisée entre différentes entreprises dont SOMATRA par exemple, qui est en charge de la ligne E qui relie Barcelone-Ezzouhour-Zahrouni-Essijoumi .

Par ailleurs, l’explication du retard considérable qu’a pris le projet est expliqué par le manque de financement étouffant. En effet, M.Kassab donne l’estimation de 4,3 milliards de Dinars Tunisiens dont 1,4 milliard ont déjà été dépensés en génie civile et matériel roulant.

De plus, le partenariat avec l’entreprise italienne Tecnis qui devait s’occuper de la construction de la ligne (D) a également dû s’arrêter pour des défaillances techniques. Cet événement a forcé le RFR à relancer un nouvel appel d’offre, retardant encore plus la formation du réseau ferroviaire à grande vitesse de la capitale.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *