Algérie : Stratégie nationale des exportations : quels objectifs ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Nour Ben Omar
jeudi 31 mai 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 31 Mai 2018 à 13:56

Dans une interview accordée à Radio Algérie, le directeur de l’Agence nationale du commerce extérieur (AGEX), M. Chafiq Chetti, évoque la volonté du pays de se déployer vers l’international, dans le cadre de sa stratégie nationale des exportations (SNE).

En quoi consiste la stratégie nationale des exportations (SNE)? Cette dernière vise à contribuer à la diversification de l’économie nationale et des exportations algériennes. Pour ce faire, le Ministère du Commerce et le Centre du commerce international de Genève ont pris l’initiative de mettre en place des travaux de consultation. Ces ateliers réunissent l’ensemble des institutions, entreprises et filières industrielles pour élaborer une stratégie nationale.

L’objectif est double : d’une part, définir les problématiques relatives au commerce international, politique commerciale et à l’export. Cela permettra par la suite d’identifier les objectifs de la SNE, évaluer les contraintes et proposer des recommandations applicables sur le terrain.

D’autre part, ces ateliers permettent de cibler les secteurs prioritaires à développer, notamment à l’étranger. Mentionnons par exemple les produits pharmaceutiques, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), les produits alimentaires et boissons, ainsi que les équipements de transports.

A ce jour, 3 travaux de consultations autour de l’élaboration de la SNE se sont tenus à ALGEX. La 4e est prévue pour le mois de juin 2018, afin d’établir une feuille de route et un cadre à la mise en place de la SNE.

Chafiq Chetti a souligné la nécessité d’accroître la représentation commerciale de l’Algérie à l’international. En effet, il semblerait que les échanges commerciaux de l’Algérie avec cinq pays en Afrique n’excèdent pas les 2.8 milliards de d’euros (1,4 milliards d’euros environ pour les exportations et près de 1,2 milliards d’euros pour les importations).

Il propose par exemple d’accompagner les exportateurs algériens à se déployer à l’étranger, à travers l’allègement de la législation bancaire et financière. A titre d’exemple, lors de la dernière participation algérienne à la foire internationale de Bamako (Febak) en janvier 2018, une centaine d’entreprises exportatrices ont pu développer leur relation d’affaire.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 .

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *