Maroc: 429 millions d'euros pour favoriser les investissements sud-coréens au Royaume
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Nour Ben Omar
jeudi 31 mai 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 31 Mai 2018 à 09:37

Le gouvernement sud-coréen compte accompagner les nouvelles entreprises du pays à venir au Maroc. Comment? En créant un fonds d’investissement d’environ 429 millions d’euros, a déclaré Saad Eddine El Othmani le 25 mai, lors de la réunion du Conseil du gouvernement.

429 millions d’euros environ. C’est le budget que le gouvernement sud-coréen entend mobiliser pour encourager les nouvelles entreprises sud-coréennes à investir au Maroc, selon Telquel. 

Le chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmani, a annoncé le 25 mai que le Maroc et la Corée du Sud signeraient “très prochainement” une convention relative à la mise en place de ce fonds d’investissement. 

Ce projet s’inscrit dans la continuité de la rencontre diplomatique entre les deux pays qui a eu lieu quelques jours auparavant. Le chef du gouvernement marocain s’était rendu à Séoul le 21 et 22 mai 2018, accompagné d’une délégation ministérielle. Il avait été accueilli par son homologue sud-coréen Lee-Nak Yon. Objectif : séduire des investisseurs sud-coréens pour les attirer au Maroc.

Entre-temps, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid avait déclaré l’intention du groupe coréen, Hands Corporation d’investir 429 millions d’euros au Maroc. Le prêt obtenu par l’entreprise fabricatrice de jantes, permettrait de financer la construction d’une nouvelle usine à Tanger.  

Cette dernière sera localisée dans la zone industrielle dédiée à l’automobile, appelée « Tanger Automotive City ». Une véritable aubaine, puisque ce projet pourrait générer 13 000 emplois.   

Enfin, au niveau de la formation, les deux pays entendent consolider des relations de coopérations entre leurs universités et centres de recherches respectifs, souligne le journal. L’avantage pour le Royaume serait d’enrichir son expertise en matière d’enseignement par exemple. De plus, l’accès aux bourses dont pourraient bénéficier les étudiants marocains a également été évoqué.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *