La transformation numérique des économies de la zone MENA peut-elle accélérer la croissance ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Juli Choquet
vendredi 1 juin 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 1 Juin 2018 à 15:47

Selon la Banque mondiale, l’investissement dans la transformation numérique dans les principales villes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord peut débloquer un énorme potentiel. Objectif ? Permettre aux économies de services une meilleure croissance et la création d’emplois dans toute la région.

Rabah Arezki, économiste en chef pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) à la Banque mondiale traitera de ce sujet au Smart Cities Global Technology & Investment Summit 2018 qui se tiendra à Alger le 27 juin.

« L’industrie des services, y compris via la transformation numérique, constitue une nouvelle source de croissance pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Ces régions se sont trop longtemps appuyées sur les dépenses publiques comme principal moteur de croissance », a t-il déclaré..

« Pour transformer la puissance des ondes externes de l’innovation technologique en sources internes de croissance et de création d’emplois, la région doit adapter plusieurs domaines clés, y compris ses systèmes Internet et de paiement, son cadre réglementaire, son système d’éducation, sa “capacité d’état tech” et l’architecture de financement pour les start-ups », a ajouté M. Arezki.

Dans son discours d’ouverture au Smart Cities 2018 d’Alger, il traitera la question de la « nouvelle économie pour la région MENA – comment l’économie des services et la transformation numérique peuvent produire de la croissance et créer des emplois dans la région ». 

Les participants incluent des maires de villes internationales, des ministres, des responsables d’investissement dans les villes intelligentes, ainsi que des PDG et des DSI des secteurs de la technologie, des télécoms, de l’infrastructure, de l’énergie et de la sécurité, de même que d’autres secteurs essentiels au développement des villes intelligentes. 10 thèmes de sessions, avec des sessions plénières et des ouvertures visionnaires, ont été identifiés et se dérouleront tout au long du programme de deux jours qui inclut 50 sessions.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *