Algérie : Rapprocher les jeunes de l’agriculture
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 7 juin 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 7 Juin 2018 à 10:12

En écho aux assises nationales sur l’agriculture tenues le 23 avril dernier, les ministres du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Mourad Zemali, et du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, ont mis en place jeudi dernier un groupe de travail qui se penchera sur les catalyseurs de l’entrepreneuriat dans le secteur agricole. Objectif : favoriser la création de micro-entreprises par les jeunes porteurs de projets. L’annonce été faite dans un communiqué du ministère du Travail.

Le pays veut rapprocher la jeunesse de l’agriculture 

Concrétiser les recommandations issues des assises nationales de l’agriculture. C’est le défi que devra relever ce groupe de travail qui s’emploiera à déployer les orientations portées par le message délivré par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à l’occasion des assises d’avril dernier.

En effet, le chef d’Etat a souligné « l’importance de la formation dans le domaine agricole et ses filières dans les systèmes universitaires et de formation ainsi qu’aux dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes, en orientant leurs efforts vers le secteur agricole »

M. Mourad Zemali a rappelé que le groupe avait vocation a lié deux composantes essentielles de la richesse de l’Algérie : la jeunesse et l’agriculture.

Le groupe de travail compte des représentants des secteurs de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, pour susciter l’engagement des jeunes et « améliorer leurs capacités en vue d’investir le monde de l’entrepreneuriat dans le domaine agricole », a précisé le Ministre. Ces décisions interviennent quelques semaines après la polémique sur le dossier des terres agricoles.

Un arsenal opérationnel et fonctionnel

Pour M. Bouazghi, la démarche revêt une importance stratégique dans la mesure où elle vise le développement d’un secteur d’activité qui représente l’avenir du pays et sa sécurité économique et alimentaire.

Il insiste, par ailleurs, sur la mise en place de dispositifs d’information pratiques pour améliorer l’accès aux facilités et avantages accordés par l’Etat aux investisseurs dans le domaine agricole.

Enfin, le groupe de travail comprend des représentants des ministères de la Justice, des Finances, de l’Agriculture et de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, des cadres du ministère du Travail, de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) et de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) dans un élan pluridisciplinaire afin de doter l’organe d’un arsenal opérationnel fonctionnel.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *