Liban: Comment promouvoir l'émancipation des femmes?
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Institutions #LIBAN
Nour Ben Omar
jeudi 7 juin 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 7 Juin 2018 à 12:51

Fair trade Lebanon (FTL) est une organisation non gouvernementale fondée en 2006. Cette association mise essentiellement sur le commerce équitable. Elle entend améliorer les conditions de vie des populations rurales, via l’instauration d’un modèle économique et commerciale pérenne. Enfin, elle facilite doucement l’indépendance financière des femmes.

Philippe Adaime, cofondateur et administrateur de l’association FTL avait constaté « une très grande misère, lors d’une visite dans le sud du Liban en 2004 ». Plus particulièrement, l’association vient également en aide aux femmes désirant obtenir une indépendance financière, indique La Croix. 

FTL travaille ainsi avec 29 coopératives de transformation alimentaire, dont la coopérative Najmet El-Sobeh (« l’Etoile du matin »), localisée au Sud de la plaine de la Bekaa. Depuis 1998, une vingtaine de villageoises confectionnent des produits divers et variés (confiture, fruit au sirop), perpétuant ainsi le savoir-faire traditionnel libanais.

Grâce au partenariat avec l’association, les membres de la coopérative ont vu leur revenu augmenter, en passant de 43 euros par an à environ 598 euros par mois.

Pour parvenir à un tel résultat, FTL met en place « des activités de développement agricole afin de renforcer les capacités de production et de commercialisation des produits tout en améliorant les conditions de travail (égalité des genres, travail des enfants…) et les principes du commerce équitable ». 

Ainsi, les membres de la coopérative bénéficient de formations et d’équipements, qui contribuent à accroître leur production, qui sera exportée à l’étranger.

En parallèle, FTL propose d’accompagner les producteurs à obtenir une certification biologique, garantissant que leurs produits soient « cultivés selon des règles strictes et uniformes ». Enfin, l’association sensibilise les pratiques du commerce équitable au sein de la société libanaise, dans les écoles ou universités.

Désormais, FTL vend « 128 produits dans une douzaine de pays ». Afin de mener à bien ce projet, l’association s’était financée auprès de la SIDI mise en place par l’ONG de développement CCFD-Terre solidaire. 

La solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI) est un partenaire historique du FTL, qui vise à promouvoir l’économie sociale et solidaire, en concrétisant des projets de développements dans les pays du Sud, via la finance solidaire.

Le saviez-vous? Fair Trade Lebanon indique qu’en septembre 2010, elle est devenue “officiellement la première association libanaise de commerce équitable à être membre de la World Fair Trade Organisation (WFTO)”.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *