Tunisie : Les nouveautés de la loi finance 2018 commencent à se faire sentir.
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE #TUNISIE
Nour Ben M'Barek
lundi 11 juin 2018 Dernière mise à jour le Lundi 11 Juin 2018 à 08:31

Selon la chaîne algérienne « Ennahar », la Tunisie vient d’imposer, le lundi 4 juin, une nouvelle taxe d’entrée aux transporteurs algériens d’une valeur de 200 dinars (env. 65€), soit 14 000 dinars algériens, une information partiellement fausse.

  

Port commercial de Radès, Tunis.

La loi Finance 2018 votée au début de l’année par l’Assemblée des Représentants inclut un certain nombre de nouvelles taxes qui touchent le secteur de l’import-export dont l’article 42 de la loi de finances 2018.

L’information rapportée par la chaîne de télévision “Ennahar” a été démentie par les autorités douanières tunisiennes. Cette nouvelle taxe d’environ 65€, selon le porte-parole de la douane tunisienne, Haytham Zannad, doit couvrir l’acquisition et la maintenance de nouveaux scanners à rayon X pour faciliter la vérification des marchandises entrantes sur le territoire tunisien.


Poste frontière algérien

Elle ne vient pas d’être appliquée, elle est entrée en vigueur en même temps que le reste de la loi. Cette taxe ne concerne que les transports de chargement commercial, elle se paie au premier point d’entrée terrestre ou maritime et elle concerne tous les opérateurs économiques de l’import-export. Elle a pris du retard du côté algérien car les postes frontières n’étaient pas encore équipés du scanner.

Le poste de Bouchebka a été équipé le 3 juin 2018 de ce scanner et c’est pourquoi la taxation n’est arrivée que plus tardivement.

L’Algérie est le cinquième plus gros client de la Tunisie et son septième fournisseur, représentant chaque année 3,8% de ses importations.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de la Tunisie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *