Croisière au fil du Nil
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Nour Ben Omar
mercredi 13 juin 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Juin 2018 à 15:38

La rédaction d’Ecomnewsmed vous propose de voguer sur la terre des Pharaons à la rencontre d’une civilisation quatre fois millénaire, envoutante et passionnante.

De Louxor à Assouan vous pourrez mettre tranquillement vos pas dans la fameuse vallée des Reines et vous laisser envouter par la majesté de la Nécropole du fils de Ramsès III. Après Louxor, les abords de la ville d’Assouan révèleront un paysage désertique d’une beauté écrasante avant de nous dévoiler le mythique temple d’Isis à Philae.

En remontant le Nil à contre-courant, nous nous hasarderons dans la frénésie légendaire du Caire pour rendre hommage à son imposant musée égyptien qui abrite religieusement des personnages illustres tels qu’Akhenaton.

Si vous voulez avoir le privilège d’admirer le masque d’or et de pierre de Toutankhamon il vous faut attendre l’inauguration du futur grand musée égyptien, grand de 7000 m2 prévue pour janvier 2019.

Comment ne pas se rendre à la grande pyramide de Gizeh, l’une des 7 merveilles du monde édifiée il y a plus 4500 ans. A la pointe du désert du Sinaï, se dresse le stratégique canal de Suez qui a vu le jour au 19ème siècle. Il s’agit d’un point de jonction entre la mer Méditerranée et la Mer Rouge long de 193,3 km tenu sous haute sécurité.

Il importe de noter qu’au 5ème siècle av JC, l’historien et géographe grec Hérodote qualifiait l’Egypte de don du Nil. 2500 ans plus tard, l’Egypte contemporaine demeure l’héritière d’une illustre civilisation, celle des Pharaons qui ont mobilisé archéologues et explorateurs, inspiré la littérature et attiré des millions de touristes. En effet, en 2017 l’Egypte accueillait 8,3 million de touristes, selon le 360Afrique. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *