Trafic de carburant en provenance de Syrie : Quelles incidences pour le Liban ?
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Emploi #EnDirectDe #Institutions #Politique #LIBAN
Sami Bouzid
lundi 18 juin 2018 Dernière mise à jour le Lundi 18 Juin 2018 à 07:54

Près de 1.5 millions de litres d’essence en provenance de Syrie, passeraient clandestinement vers Liban, via les districts de Baalbeck et de Hermel. Cela représente environ 20% de la consommation de carburant du pays, a déclaré le président de l’Association des importateurs de pétrole au Daily Star.

Le trafic de carburant bon marché et de faible qualité en provenance de Syrie aurait une incidence sur le Liban, confie le président de l’Association des importateurs de pétrole (AIP), Maroun Chammas au DailyStar. D’une part, il pourrait endommager les moteurs des voitures et par voie de conséquence, affecter l’environnement, en raison de sa teneur en soufre. D’autre part, cette activité relevant de l’économie informelle, priverait le Trésor public de recettes fiscales nécessaires pour le Pays du Cèdre.

Il se trouve que le gouvernement récupère une taxe de 8 000 livres libanaises pour 20 litres d’essence, soit 4.6 euros. Cette source de revenus s’avère indispensable pour réduire le déficit budgétaire. Il convient de noter que chaque jour, le Liban consomme près de 4 millions de litres d’essence.

Or, en raison du trafic de carburant, l’État libanais perdrait près de 286 euros par jour, souligne le ministre de l’État pour la lutte contre la corruption, Nicolas Tueni.

Ainsi, les forces de l’ordre se sont rendues dans les stations-service de la région de la Bekaa, à la recherche de carburant illégalement introduit, a déclaré le ministre de l’économie et du commerce, Raed Khoury au journal libanais. Le carburant de contrebande transiterait par la région Baalbeck-Hermel pour par la suite être vendu sous le manteau dans tout le pays.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *