Entrepreneuriat : Pourquoi le Liban attire t-il de plus en plus de jeunes ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Nour Ben M'Barek
jeudi 21 juin 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Juin 2018 à 10:24

Un couple d’entrepreneurs a accepté de répondre aux questions d’Ecomnews Med pour partager leur expérience au Liban. Avec quels moyens sont ils allés vers le pays du Cèdre et pour quelles raisons ? Reportage.

Caroline et Florent Prouteau, jeune couple français, concluent bientôt une aventure libanaise de huit mois et demi. Arrivés en septembre à Beyrouth pour préparer en amont leur implantation, ils ont choisi de s’associer au groupe américain Forever Living Products (FLP), basé dans plus de 150 pays, pour leur implantation au Liban.

Ayant obtenu leur diplôme respectifs de juriste et de marketing, Caroline et Florent, se sont lancés dans ce projet par le biais d’un parrainage interne à la société FLP. Cette dernière est spécialisée dans la fabrication de produits naturels autour de l’aloe vera. Elle se base sur un concept de marketing réseau qui consiste à recruter des distributeurs en leur donnant les outils nécessaires pour monter leur projet. 

Selon Caroline Prouteau, choisir la voie du partenariat avec une grande société c’était “un système particulier dans lequel les outils étaient déjà distribués, cela nous a permis de saisir l’opportunité qui s’offrait à nous de vivre une aventure dans un pays super et de rencontrer des gens sympathiques.

Cette solution a permis au jeune couple de vivre leur expérience au Liban tout en s’affranchissant des contraintes financières, juridico-légales et techniques d’un projet d’entreprise mené par un particulier. C’est la société qui mène les études de marché et qui se charge de l’ouverture du siège. Cette solution a néanmoins la particularité de ne pas offrir de statut juridique précis dans un pays comme le Liban.

Depuis l’inauguration du siège de FLP à Beyrouth en janvier 2018, l’entreprise compte 300 distributeurs affiliés et continue de favoriser la création d’emploi et l’activité économique.

C.Prouteau ajoute que les difficultés rencontrées ont été surtout liées au contexte économique encore incertain du Liban et qui a empêché une expansion rapide de leur réseau localement car “les gens ont peur de se lancer et de ne pas réussir à vendre leurs produits”.

Enfin C.Prouteau conclue “notre motivation est toujours présente, créer un réseau, le consolider et implanter la marque, c’est ce que nous continuerons à faire même après notre retour.” En ce sens, le couple recherche toujours à favoriser la création d’emplois en créant des partenariats indépendants dans tout le Liban.

Leur aventure s’achèvera le 8 juin pour permettre à Florent Prouteau de reprendre l’exploitation familiale de vignes.

Le Liban est classé selon le dernier rapport Global Entrepreneurship Monitor 2017/2018 (GEM), à la première position du classement des pays de la région MENA  offrant un cadre favorable à l’entrepreneuriat (TEA) avec une note de 21,2% soit le double de la moyenne.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *