Augmentation du prix des taxis : qu’est-ce qui va changer ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 4 juillet 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Juillet 2018 à 14:34

Après le carburant et le lait, c’est au tour de la course en taxi de voir son tarif s’alourdir. En effet, le gouvernement vient d’entériner une majoration de 13% du prix de la prestation de transport de personne à bord des taxis. Zoom sur les grandes lignes de cette mesure.

Les revendications des chauffeurs de taxis ont fini par être entendu par le gouvernement 

Depuis dimanche 1er juillet, les tarifs des taxis individuels et collectifs, les voitures de louage et les taxis touristiques ont commencé ont revu leurs tarifs à la hausse.

Cette décision, qui était dans les tuyaux depuis plusieurs mois, s’inscrit dans le cadre de la loi des finances de 2018. Pour l’heure, les taxis-inter-willayas ne sont pas concernés par cette augmentation. Les clients paieront désormais 500 millimes au départ du compteur au lieu des 450 habituels.

Ensuite, pour chaque unité de 86 mètres parcourus, ils débourseront 40 millimes supplémentaires. Pour chaque unité de 20 secondes d’attente, la facture prendra 40 millimes de plus. Enfin, pour chaque bagage de plus de 10 kg, un supplément d’un dinar sera appliqué. Notons également que pour les départs depuis l’aéroport, le tarif augmentera de 3 dinars.

La pression de l’UTTI a porté ses fruits

Le chemin qui a mené à l’acceptation des revendications de la communauté des chauffeurs de taxis n’a pas été un long fleuve tranquille. Le gouvernement a donc « cédé » après une requête, une grève puis une série de manifestations de l’Union Tunisienne des Taxi Individuels (UTTI).

En plus de la révision des prix des prestations, une révision du régime d’assurance et une exonération partielle d’impôt ont été sollicitées par la chambre nationale des représentations des chauffeurs de taxis. Ces requêtes ont été acceptées par le gouvernement. Notons tout de même que la hausse de 13% est inférieure aux exigences de l’UTTI qui aspirait à une majoration de 20%.

Si l’augmentation était prévue depuis plusieurs mois, les citoyens ont été surpris par les demandes de certains chauffeurs de taxi qui demandent un dinar supplémentaire pour le transport d’un couffin rempli de denrées.

Interrogé sur la légitimité de cette demande, Faouzi Khalbouchi, secrétaire de l’union des propriétaires de taxis individuels, a rappelé que le surplus concernait les bagages dont le poids dépasse les 10 kg… encore faudrait-il pouvoir les peser.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de la Tunisie :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.