Le Liban inaugure la première borne de recharge pour voitures électriques
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #LIBAN
Nour Ben Omar
mercredi 4 juillet 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Juillet 2018 à 13:13

L’inauguration de la première borne de recharge pour voitures électriques au Liban s’est tenue le 27 juin 2018 dans la station essence Medco Mar Maroun de Gemmayzé dans la capitale libanaise, rapporte l’Orient Le Jour.

A ce jour, il y a environ 28 voitures électriques au Liban.

3 autres bornes de recharge pour voitures électriques ont été ouvertes par Medco. Elles sont situées à Chiyah, à Dora et à proximité du bâtiment de l’UNESCO, confie Raymond Chammas, le PDG de l’entreprise. 

A ce jour, il y a environ 28 voitures électriques au Liban. Nicolas Abouhalka, directeur du département lubrifiants et soutage chez Medco, ajoute que ce nombre est amené à augmenter d’« ici la fin de l’année », rapporte le journal.

En revanche, le président de l’Association des importateurs d’automobiles au Liban, Samir Homsi, ne semble pas aussi convaincu, en raison du prix élevé d’une voiture électrique. Cette dernière coûterait « 3 fois plus cher que sa version essence » déclare-t-il au journal.

Le prix attractif de la recharge proposé par Medco pourrait séduire les libanais. En effet, le prix de la recharge dans une station Medco s’élèverait à environ 0.6 euros le kilowatt-heure. Quant au prix de la recharge moyenne, cela représenterait près de 5.7 euros.

Les responsables de Medco et les responsables politiques présents considèrent que la voiture électrique constitue un marché prometteur pour le pays du Cèdre. Dans cet esprit, le budget 2018 libanais avait par exemple prévu de mettre en place une exonération de droits douane appliqué à l’importation de voitures électriques, et diminuer à 20% ceux des véhicules hybrides.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *