Technion Drive : Un programme au service des start-up israéliennes
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Olivia Oreggia
lundi 9 juillet 2018 Dernière mise à jour le Lundi 9 Juillet 2018 à 07:58

L’accélérateur « Technion DRIVE Accelerator » est un programme d’accélération de start-up sur 9 mois permettant aux start-up sélectionnées d’avoir accès à des mentors de renommés mondiale.

Les sociétés acceptées au Technion Drive Accelerator reçoivent jusqu’à 100 000 $. L’Accelerator soutient l’accès aux subventions locales et internationales et aident les startups à établir des relations et un partenariat avec leurs différents partenaires. Le Technion Drive Accelerator s’adresse uniquement aux start-up en early stage, c’est à dire à celles qui sont à temps plein sur leur projet et qui ont déjà une preuve de concept, ainsi qu’une équipe solide.

L’objectif principal du « Technion DRIVE Accelerator » est de capitaliser sur l’écosystème unique du Technion, ses capacités innovatrices et son capital humain (chercheurs, étudiants et anciens élèves), en proposant des financements de démarrage, des mentoring et coaching d’entreprise, des bureaux et un accès aux différentes ressources du Technion (installations de recherche, infrastructures et équipements de pointe).

Les universités israéliennes ont été pionnières dans l’implémentation de structures destinées à former leurs étudiants à l’entrepreneuriat. Tout indique cependant qu’elles sont aujourd’hui à un tournant, face aux évolutions de l’écosystème entrepreneurial israélien.

Les universités israéliennes, comme beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur dans le monde, ont compris relativement tôt l’intérêt de se doter de centres d’entrepreneuriat destinés à former leurs étudiants. Elles bénéficient d’ailleurs d’un fort rayonnement international pour leur dynamisme entrepreneurial.

Technion, plus grand institut de recherche technologique du pays

le marché de l’accélération a connu une croissance exponentielle au cours des dix dernières années. Entre 2008 et 2011, le nombre d’incubateurs est ainsi passé de 3 à plus d’une centaine, selon les définitions qu’on leur donne. Le savoir-faire israélien attire des professionnels de l’accompagnement du monde entier, dans des conférences dédiées uniquement aux programs manager ou community managers de structures d’accélération. Le secteur semble d’ailleurs arriver à maturité,

Depuis 2016, le Technion investit chaque année 500 000 dollars dans une dizaine de projets de startups qui sont ensuite incubées dans le Technion Drive Accelerator au sein de l’université. La première année, la demande était telle que ce budget avait été écoulé dès le début de l’année. Au moment de notre visite fin mars, le budget de 2018 n’avait pas été complètement investi.

Ce ralentissement serait-il lié à un renforcement des critères de l’université dans sa sélection de projets ? Ou le fort engouement qui s’observait en 2016 chez les étudiants vis à vis du programme se serait-il progressivement essoufflé ?

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique d’Israël :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *