Alger s’offre sa première école web
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 13 juillet 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Juillet 2018 à 08:55

L’offre en profils qualifiés dans les métiers du web est bien en-deçà de la demande des entreprises à l’heure du virage numérique. Pour pallier ce contretemps, l’Algérie a lancé sa première école web, sobrement baptisée Code 123, un clin d’œil à la devise officieuse du pays. La première promotion de 24 étudiants est attendue pour le début des cours prévu en octobre. Focus !

Les entreprises algériennes vont enfin pouvoir enrôler des jeunes talents au fait des nouveaux besoins numériques. Dans un pays pourtant très connecté, les compétences en développement web, en exploitation des données du big data et en Inbound Marketing sont une denrée rare, même pour les entreprises de premier plan.

Les quelques autodidactes que s’arrachent les recruteurs manquent souvent de soubassement théorique ou de capacités managériales. Code 123 aspire donc à former des professionnels rapidement opérationnels, capables d’apporter leur pierre à l’édifice de la digitalisation des organisations.

L’objectif est ambitieux : former 1 000 jeunes talents sur une période de cinq ans. Les candidats sont bien sûr algériens, mais aussi subsahariens, dans un élan multiculturel nécessaire à l’internationalisation des étudiants. Les inscriptions sont donc ouvertes à tous, en ligne, jusqu’au 27 septembre 2018.

Une première sélection suivie d’un entretien sur place permettra de sélectionner les 24 premiers bénéficiaires du programme.

Des formations spécialisées de courte durée

Les premières formations proposées par l’école prendront la forme de cursus accélérés de 6 mois pour les développeurs WordPress, chefs de projet digital et Datartisans.

Le programme pédagogique s’articulera autour de 3 principaux axes : le Learn by doing (apprentissage concret basé sur les études de cas), le Peer-programming (échange et collaboration) et enfin la mise en situation professionnelle (stage auprès d’entreprises partenaires).

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *