Israël : Qu’est-ce qui fait la force de son économie ?
#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ISRAEL
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 13 juillet 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Juillet 2018 à 09:46

Le pays est dans le peloton de tête des classements économiques mondiaux pour la 4ème année consécutive grâce à des stratégies économiques efficaces, mises en place par la Banque Centrale et le gouvernement.

L’International Institute for Management Development (IMD) de Lausanne a placé Israël en première place pour la politique de sa banque centrale, c’est d’ailleurs la quatrième année consécutive que le pays fait partie du top 5 de ce classement.

Le pays a également été classé quatrième pour la résilience de son économie. Ce concept de résilience économique permet aux investisseurs d’avoir un sentiment de sécurité pour leurs investissements.

La politique économique israélienne encourage la circulation des capitaux en supprimant les obstacles au commerce et en usant d’une approche d’ouverture stratégique. L’efficacité et la croissance économiques ont été permises, ces dernières années, par une réglementation du secteur financier rigoureuse. Israël a ainsi enregistré une croissance cumulée de 21% sur cinq ans, ce qui la place à la deuxième place du classement des 34 pays membres de l’OCDE.

La qualité de l’enseignement supérieur -parmis les meilleurs au monde- et l’excellence scientifique ont également leur rôle à jouer en ce qui concerne la place de l’innovation dans l’économie. Ainsi, le très sérieux Wall Street Journal place Israël à la troisième place mondial du pays qui détient le meilleur niveau d’éducation, devant le Japon et le Canada.

Pour information, au cours du 21ème siècle, six prix Nobel ont été décernés à des Israéliens, ce qui représente 4% de la totalité des prix Nobels. Une statistique étonnante pour une population qui ne représente que 0,1% de la population mondiale. L’excellence scientifique de ce pays est ce qui a permis d’atteindre un taux d’innovation record qui attire toujours plus d’investisseurs.

Le rapport de l’IMD de Lausanne sur la compétitivité classe par ailleurs, Israël à la place de leader mondial dans les collaborations dans le secteur de la recherche entre l’université et le secteur privé et lui décerne la palme d’or en terme de transfert de connaissances.

La bonne coordination entre les universités (R&D), le secteur privé (les investisseurs) et le gouvernement (le pouvoir exécutif) a permis de traduire l’innovation scientifique en produits commercialisables et en opportunités d’affaires. Ainsi, selon le MIT Technology Review, le total des exportations technologiques d’Israël s’élèvent à 25 milliards de dollars.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique d’Israël :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *