Coopération sino-algérienne : un nouveau plan quinquennal économique acté
#Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 20 juillet 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 20 Juillet 2018 à 08:04

Les relations entre l’Algérie et la Chine sont au beau fixe. Les deux pays viennent d’annoncer l’entrée en vigueur d’un nouveau plan quinquennal économique en marge de la 8e rencontre ministérielle du forum sur la coopération sino-arabe qui s’est tenu le 10 juillet à Pékin. Les deux partenaires ont également annoncé la publication imminente d’un « bilan » du plan 2014-2018. Ecomnews Med vous fait un compte rendu.

Crédit Photo (Twitter Messahel) 

Dans son édition du 12 juillet, Algérie Presse Service est revenu sur la visite en Chine du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, où il s’est entretenu avec son homologue chinois Wang Yi mercredi 11 juillet, au lendemain du sommet sino-arabe.

Il était notamment question du renforcement de la dynamique économique entre les deux pays en poursuivant les efforts de partenariat stratégique global sino-algérien décidé par le Président Abdelaziz Bouteflika et son homologue chinois XI Jinping en 2014.

Les deux ministres se sont, avant tout, félicités de la qualité des relations économiques entre leurs deux pays, après le bilan des réalisations effectuées dans le cadre du plan quinquennal qui s’achève. Le chef de la diplomatie algérienne s’est même arrêté sur le volume des échanges commerciaux qui ont atteint « 8 milliards de dollars depuis presque 5 ans avec un important investissement [chinois en Algérie, ndlr] qui s’élève à 2,6 milliards de dollars, essentiellement dans les domaines pétrolier et gazier », s’est réjoui M. Messahel.

Pour capitaliser sur cette dynamique, la Chine et l’Algérie ont donc convenu de renouveler le plan quinquennal à l’horizon 2019.

Rappelons que la Chine est devenue le premier fournisseur de l’Algérie en 2013, et que les entreprises chinoises ont désormais la priorité sur les programmes d’investissements publics du gouvernement algérien depuis plus de dix ans. En 2017, la Chine était le premier partenaire commercial de l’Algérie (6 milliards de dollars d’exportations), loin devant la France (2,8 milliards de dollars).

Une trentaine de contrats obtenus en Algérie en 11 ans

Entre janvier 2005 et juin 2016, les entreprises chinoises ont raflé une grande partie des projets publics lancés par l’Algérie, des autoroutes aux aéroports en passant par les programmes de logement publics ou encore le chantier de la Grande Mosquée. Au total, ce sont 29 contrats qui ont été remportés pour quelque 22,2 milliards de dollars selon le site d’intelligence économique China Global Investment Tracker.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Algérie :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *