Liban : Le Plan McKinsey pour une nouvelle vision économique
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #LIBAN
Rédaction Ecomnews Med
mardi 24 juillet 2018 Dernière mise à jour le Mardi 24 Juillet 2018 à 08:36

Le Liban met les petits plats dans les grands pour donner une nouvelle impulsion à son économie. En début d’année, le cabinet de conseil et de stratégie McKinsey a été mandaté par le gouvernement pour procéder à une étude globale de la situation économique de l’Etat afin de proposer une nouvelle politique pour le quinquennat en cours. Après six mois de travail, le cabinet a présenté les grandes lignes de son programme au président. Voici ce qu’il faut en retenir.

Dans le cadre de l’élaboration du plan quinquennal, les experts du cabinet McKinsey nourrissent l’ambition de déployer une nouvelle vision économique basée sur la diversification. Après sa présentation le mercredi 4 juillet, le projet a reçu l’approbation et le soutien du Président de la République.

Le Plan McKinsey est l’un des piliers du programme « Vision pour la stabilisation, la croissance et l’emploi » présenté par le gouvernement lors de la CEDRE (Conférence Economique pour le Développement par les Reformes avec les Entreprises) tenue à Paris en avril dernier.

Un programme inclusif pour une stabilité durable

Dans le cadre de son enquête, le cabinet McKinsey s’est entretenu avec plusieurs acteurs économiques dans les secteurs public et privé, des économistes locaux, des universitaires et des représentants de la société civile afin de prendre en compte leur opinion et leur vision pour un développement durable du Liban.

Les travaux ont fait la part belle à la stabilisation de la croissance dans un Liban très souvent volatile, à la fois sur le plan politique, économique et social.

Le ministre de l’Economie, Raëd Khoury, a scindé le plan quinquennal en deux grandes parties. D’une part, il s’agira de dresser un état des lieux de la situation économique du pays pour identifier clairement les principaux défis auxquels il se trouve confronté. D’autre part, les secteurs les plus productifs devront être épaulés pour créer des opportunités d’emplois : l’agriculture, l’industrie, le tourisme, la finance et l’économie de l’innovation.

Des projets à court terme pour profiter de certaines opportunités

En plus de la vision stratégique, le plan préconise également la mise en place urgente de certains projets dans le but de relancer la croissance à court terme. On pense notamment à la création d’une zone dédiée aux technologies BTP basée à la frontière syro-libanaise pour bénéficier des opportunités qui s’inscrivent dans le cadre de la reconstruction des zones ravagées par la guerre, en Syrie mais aussi en Irak.

Le Plan McKinsey sera bientôt transmis au premier ministre désigné, Saad Hariri, pour être soumis à son futur gouvernement qui devra l’approuver et le rendre public.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.