Tunisie : La grève de deux jours dans le trafic aérien : annulée
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 1 août 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 1 Août 2018 à 14:40

Alors que le Tunisie enregistre une embellie dans le secteur touristique, l’appel à la grève lancé par la Fédération générale du transport (FGT), relevant de l’UGTT, risquait de perturber le ciel tunisien pendant deux jours, menaçant, par la même occasion, de déstabiliser l’activité touristique. Mais après une journée de discussions, le lundi 30 juillet, marquée par l’intervention de la présidence du gouvernement, la FGT et les autorités sont parvenues à un accord. Les détails.

Le principal motif de cette grève est le non respect d’un accord conclu avec les autorités, il y a six mois, concernant l’actualisation des primes, a fait savoir Moncef Ben Romdhane, secrétaire général de la FGT, le dimanche 29 juillet, lors d’une intervention sur les ondes de Mosaïque FM.

Il en ressort que les cadres et agents de l’Office de l’Aviation Civile et des aéroports (OACA) prévoyaient de paralyser le trafic aérien pendant deux jours, du 1er au 2 août 2019. Par la voix de son secrétaire général, la FGT avait menacé qu’aucun départ ni arrivée n’allait être enregistrés, si les réunions prévues à cet effet avec les autorités venaient à échouer.

Tous les aéroports relevant de l’OACA étaient visés par cette grève, de Tunis-Carthage à Djerba, en passant par Monastir, Sfax et Tozeur. Finalement, il y a eu plus de peur que de mal.

Un compromis a finalement été trouvé

La grève générale des aéroports, prévue pour les 48 premières heures du mois d’août, a été finalement annulée, après l’intervention de la présidence du Gouvernement, a-t-on appris dans la soirée du lundi 30 juillet.

Plutôt dans la journée, une réunion de négociation entre les parties prenantes a eu lieu au siège de la présidence du Gouvernement, à l’issue de laquelle un compromis a été trouvé pour lever le mot de grève. Tout est bien qui finit bien !

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de la Tunisie :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *