Algérie : Ouverture d'un premier poste de frontière avec la Mauritanie
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 22 août 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 22 Août 2018 à 12:35

L’Algérie et la Mauritanie ont inauguré, dimanche dernier, à Tindouf, le tout premier poste frontalier entre les deux pays, dans le cadre de la dynamisation de leurs relations économiques bilatérales.

 
C’est en présence de Noureddine Bedoui, le ministre algérien de l’Intérieur et Ahmedou Ould Abdallah, son homologue mauritanien, que l’inauguration de ce poste a eu lieu à Tindouf. Premier poste depuis l’indépendance des deux pays il est censé selon le ministre algérien « donner un coup de pouce aux relations économiques et commerciales».

Une des premières étapes d’un plan global visant à «hisser les relations bilatérales à un niveau à même de répondre aux exigences de la conjoncture actuelle, en termes de concertation continue et de coordination constante» complète Noureddine Bedoui.

Mais le poste frontalier est aussi l’occasion de permettre aux deux pays de mieux sécuriser cette région frontalière connue pour être une zone de trafics et de mouvements de groupes armés. Cette zone désertique entre Tindouf (Algérie) et Choum (Mauritanie) est classée par la Mauritanie en une zone militaire fermée à la circulation des personnes.

Côté marocain , si les responsables ne se sont pas exprimés , certains médias ont pris les devants et avancent que ce poste est une occasion pour l’Algérie de mettre une épine dans les pieds marocains en « facilitant les trafics pour les rebelles du Polisario ».

Notons qu’environ 9,7 millions$ ont été investis dans la nouvelle infrastructure qui comprend, entre autres, 49 unités de construction préfabriquée, dont 46 bureaux administratifs.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Algérie :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *