Le Maroc sur le podium mondial des énergies solaires
#Actualite #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
samedi 8 septembre 2018 Dernière mise à jour le Samedi 8 Septembre 2018 à 06:40

Dans son édition du 28 août 2018, le journal « l’Économiste » indique que le Maroc fait désormais partie du top 3 mondial des énergies solaires.

Le Maroc est décidément en pôle position dans les énergies solaires. Il faut dire que le Royaume chérifien a de sérieux atouts à faire valoir. Classé troisième au palmarès des pays les plus avancés en la matière, le Maroc espère, à long terme, s’affranchir de sa très pesante dépendance à l’importation des hydrocarbures.

5 projets sur 100 développés au royaume chérifien

À en croire les notes du quotidien électronique « Le 360 », le Maroc a été retenu pour le développement de cinq projets de construction de centrales électriques à puissance solaire concentrée, sur les cent lancés dans le monde. Cette performance installe le pays sur le podium mondial dans le domaine des énergies solaires, profitant des installations de haut niveau de CSP (Concentrated Solar Power) et CSH (Concentrated Solar Heat) dans les domaines industriel et tertiaire.

Par ailleurs, le quotidien en ligne n’a pas manqué de souligner les avantages de cette énergie propre et renouvelable, affirmant que « le solaire à concentration permet le stockage et l’utilisation d’énergie sous différentes formes : électrique, chaleur, froid, vapeur…». L’industrie marocaine concentre à elle seule 27% de la consommation nationale en énergie, sans oublier les débouchés dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la chimie, des produits minéraux non métalliques, du textile et du caoutchouc…

Des atouts économiques et environnementaux non négligeables

L’énergie électrique à base solaire, bien qu’elle ne soit pas encore arrivée au stade des économies d’échelle, affiche déjà un prix plus compétitif par rapport à celle produite à partir des hydrocarbures. Outre le volet économique, le solaire permet aussi une meilleure sécurité énergétique en réduisant la dépendance aux énergies fossiles ainsi que la réduction des émissions de CO2 dans un pays qui se veut bon élève en la matière. Sur le plan socio-économique, les avantages en matière de création d’emplois et d’innovation sont considérables, dans un contexte où le chômage des jeunes devient toujours plus préoccupant.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *