#Actualite #Agenda #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #ISRAEL
Fiona Urbain
lundi 10 septembre 2018 Dernière mise à jour le Lundi 10 Septembre 2018 à 16:41

A chaque rentrée, le DLD de Tel-Aviv, festival de l’innovation réunit les start-ups, entreprises, investisseurs, entrepreneurs et grands groupes du secteur hi-tech. La rédaction d’Ecomnews Med a fait le déplacement tout spécialement et vous fait découvrir cet évènement incontournable.

Lancé en 2010, le DLD (Digital Life Design) de Tel Aviv est l’un des festivals incontournables de l’innovation numérique dans le monde. Et ce n’est pas un hasard s’il se tient en Israël, le pays surnommé la « start-up nation » ne compte pas moins de 6 000 start-ups pour 8 millions d’habitants, c’est la plus grande concentration au monde.

L’évènement attire, durant deux jours dans une ancienne gare, plus de 4 000 visiteurs venus de toute la planète et 110 délégations.

Les VIP de l’innovation échangent leurs concepts, idées, projets et opportunités de collaboration. Le maître mot du festival est le « networking » !

« C’est un plaisir de voir l’intérêt que suscite le DLD en France. Pour la 4ème année consécutive, c’est le pays le mieux représenté dans cette manifestation » explique Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël qui nous a recu dans sa résidence.

Marseille, Montpellier, Bordeaux, Toulouse, ou encore Nevers, font partie des délégations françaises qui ont fait le déplacement à Tel-Aviv. Objectifs : découvrir l’écosystème de l’innovation au coeur de la  « start-up nation ». L’idée est de comprendre les ingrédients du succès israélien pour les ramener en France.

Pour les start-ups françaises et étrangères, le DLD est un véritable accélérateur de croissance qui permet de se faire connaitre au monde entier et de trouver des investisseurs ! Organisées pendant les deux jours que dure l’événement, des séances de pitching permettent aux jeunes pousses de présenter leur start-up.

Et peut-être espèrer connaître le succès de Waze, la start-up israélienne créee en 2008 et rachetée par Google pour 1,3 milliard de dollars en 2013. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.