Tunisie : Présentation de 33 projets pour plus de 5 milliards d'euros
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 20 septembre 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Septembre 2018 à 10:31

Le gouvernement tunisien a présenté aux investisseurs internationaux 33 projets d’infrastructures pour un coût total estimé à 5 milliards d'euros. Les différents projets entrent dans le cadre de partenariats public-privé.

 
Ils étaient plus d’un millier de personnes et près de 250 entreprises étrangères à participer au Forum consacré aux partenariats public-privé. Le gouvernement qui a présenté différents projets structurants espère que les investisseurs y seront sensibles.

Un moment important pour le pays en proie à des difficultés macroéconomiques et à une situation sociale fragile. Ainsi, une usine de dessalement à Gabès , la route entre Sfax et Kasserine ou encore le fameux projet du Port à Enfidha ont été présentés. Ce dernier projet représente à lui seul près de 20% des attentes en investissements du gouvernement avec un coût estimé à 1 milliard d’euros.

Le Forum a été présidé par le Premier ministre Youssef Chahed, en présence de plusieurs ministres. C’est une loi votée en 2015 sur les partenariats privé-public qui a rendu ce moment possible « C’est une nouvelle approche de l’investissement, cela va alléger les caisses de l’Etat » selon le Premier ministre .

Son gouvernement mise sur ce moment et espère une plus grande réussite que lors du Forum Tunisia 2020. En effet, le gouvernement s’était rapidement enjaillé de la signature d’accords pour 13 milliards de dollars. Deux ans plus tard, les crédits n’ont été que partiellement débloqués (seulement 5% du total) et les projets stagnent.

Pour rappel, le projet du Port à Enfidha faisait déjà partie de la liste des projets présentés lors de Tunisia 2020.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de la Tunisie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *