Arrivées de multinationales en Israël : des avantages, mais aussi des inconvénients.
#Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ISRAEL
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 5 octobre 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Octobre 2018 à 12:40

De 2014 au premier semestre 2018, après le rachat de startups, 117 firmes multinationales ont installé leurs centres de recherche et de développement (R&D) en Israël. Ce qui correspond à environ 23,4 nouveaux centre par an. Cela a fini par créer des dommages dans l’écosystème technique local du pays, avec principalement la croissance des salaires et le manque d’employés qualifiés sur le marché de l’emploi. Focus

C’est un problème que beaucoup de pays envient à Israël. En effet, le casse tête du gouvernement réside dans le fait que ce dernier doit composer avec l’arrivée massive de multinationales. Dès lors Pour améliorer les choses, l’Etat souhaite voir les multinationales prendre certaines mesures. Parmi elles :

  • l’ajout de la production à leurs centres de R&D
  • la création de pôles d’innovations où les startups et les entreprises pourront coopérer sur des sujets comme le développement et les tests de nouvelles technologies
  • la création d’incubateurs pour accompagner les startups dans le développement de leurs produits.

Selon Guy Hilton, directeur général de Nation Startup Central, “l’arrivée des ces multinationales en Israël présente des avantages, mais aussi des inconvénients non négligeables” :

  

Avantages

Inconvénients

La crédibilité d’Israël est renforcé à l’international dans des domaines comme l’industrie et les technologies.

Une hausse des salaires, sur lesquels les startups israéliennes finisse par ne plus pouvoir s’aligner.

Cela donne aux Israéliens l’occasion “d’apprendre” à travailler dans des grandes entreprises.

Un manque sur le marché de l’emploi d’employés qualifiés.


Dans le quotidien en hébreu Calcalist, le chef de l’Autorité Innovation d’Israël, Aharon Aharon, est d’accord pour dire que l’augmentation des salaires n’apportant pas de bénéfices au pays, les multinationales qui s’installant à Israël doivent diversifier leurs activités localement.
 “Si une autre entreprise de ce type s’installe, elle volera plus de personnes d’un endroit à l’autre, et cela pourrait bien se faire aux dépens des entreprises israéliennes “, explique-t-il.

Selon lui, l’intérêt que portent les multinationales à des sujets comme l’informatisation, la communication et les programmes informatiques, devrait servir dans des domaines tel que la production, la médecine, le dessin et les produits d’ingénierie. Ils doivent donc réfléchir à d’autres moyens de participer à l’écosystème local.

De plus « il y a beaucoup d’avantages à s’impliquer dans l’écosystème à travers des modèles alternatifs, pas seulement en achetant une entreprise pour la transformer en centre de R&D », affirme Guy Hilton du NSC dans un entretien avec The Times of Israël. “ L’acquisition de start-ups locales ou l’embauche de meilleurs développeurs informatiques aura toujours lieu, et c’est normal, tant qu’il y a un équilibre entre les talents qui vont vers les start-ups et ceux qui vont vers les multinationales “, a-t-il ajouté.

La Nation Startup Central nous informe qu’il y a aujourd’hui en Israël quelque 303 multinationales qui sont à la tête de 344 centres de R&D.

Entre 1989 et 2004, 3,6 centres de R&D ont vu le jour tous les ans à Israël, et ce chiffre a explosé depuis 2004, pour passer à 19,5 centres par an.

Plus de 50% des centres qui ont été créé durant les cinq dernières années appartiennent à des entreprises américaines, et sur cette même période les entreprises canadiennes en ont créé 5, les britanniques 7, et les chinois 7.

Les principaux secteurs d’activités de ces centres sont :

  1. les logiciels informatiques et la programmation
  2. les semi-conducteurs
  3. les équipements médicaux
  4. les technologies de l’information et des services
  5. les services financiers et bancaires

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique d’Israël :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *