Des liens toujours très forts entre Israël et la Côte d’Azur
#Actualite #Collectivites #Economie #Politique #ISRAEL
Olivia Oreggia
mardi 9 octobre 2018 Dernière mise à jour le Mardi 9 Octobre 2018 à 14:13

L’ambassadrice d’Israël en France et à Monaco, Aliza Bin-Noun, était ce lundi dans le sud de la France, à Nice, dans le cadre de la Saison croisée France-Israël et des 70 ans de la création de l’Etat Hébreu. Une visite sur un territoire qui cultive des liens très forts avec Israël.

Il faudrait théoriquement l’appeler Madame l’Ambassadeur. « Je sais que l’Académie Française n’a pas accepté le mot ambassadrice, mais moi je préfère ‘ambassadrice’, cela renforce les femmes et je suis pour le renforcement des femmes !» Voilà qui est dit dans un sourire. Un sourire qu’Aliza Bin-Noun conserve aisément lorsqu’elle évoque les liens tissés entre son pays et la capitale azuréenne. « Il y a de très bonnes relations entre Nice et Israël. De nombreuses délégations s’y rendent régulièrement. Il doit y en avoir une nouvelle en novembre prochain. » En juin dernier, c’est une délégation israélienne qui était venue participer au 7e salon international Innovative City en tant qu’invité d’honneur pour donner quelques exemples du savoir-faire de la « Startup Nation » autour des problématiques liées à la smart city, la ville intelligente.

« On peut encore faire beaucoup de choses », assure Aliza Bin-Noun.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, exprime souvent son admiration pour Israël. Il l’a rappelé cette fois encore en recevant celle qui est depuis 2015, la première femme ambassadeur d’Israël en France.  « Votre pays est un ami et un précieux partenaire dans de nombreux domaines. Notre Métropole est engagée dans la coopération scientifique franco-israélienne et notamment en matière de hautes technologies innovantes. » Et de citer dans son discours quelques-uns des partenariats noués : « L’hôpital Hadassah de Jérusalem avec le Centre Hospitalier Universitaire de Nice, l’université hébraïque de Jérusalem et celle de Haïfa avec l’Université de Nice Sophia Antipolis, le centre de recherche et développement d’IBM à Haïfa, l’Institut du Technion et le collège académique de Nétanya avec notre Métropole. Des entreprises niçoises sont associées aux centres de recherche israéliens à Haïfa. C’est notamment le cas pour la start-up VULOG, premier service d’auto-partage de véhicules électriques. La coopération avec Israël constitue un enjeu majeur de la stratégie que nous suivons sur ce territoire. »

La Saison croisée France-Israël initiée en juin dernier, s’achèvera fin novembre. Près de 400 événements se seront déroulés simultanément dans les deux pays. « Ceux qui ne connaissent pas Israël, qui n’ont pas eu l’occasion d’être exposés à la culture ou à l’innovation israéliennes, peuvent ainsi voir Israël dans une autre perspective, pas sous l’angle politique qui domine souvent, mais à travers un prisme culturel, économique ou scientifique », nous explique Aliza Bin-Noun. « Pour eux, l’image d’Israël va s’améliorer. In fine, c’est ça l’objectif : améliorer l’image d’Israël et renforcer nos liens ! ». 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique d’Israël :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *