Algérie : Sanofi inaugure le plus grand complexe pharmaceutique de la région MENA
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 17 octobre 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 17 Octobre 2018 à 13:44

Le 11 octobre dernier, le géant pharmaceutique mondial Sanofi a inauguré sa 3e usine en Algérie. Il s’agit du plus grand complexe pharmaceutique en Afrique et au Moyen-Orient selon le groupe, avec une superficie record de 6 hectares à Sidi Abdellah, dans la banlieue d’Alger. La principale activité de cette usine géante sera la production de traitements pharmaceutiques dans différents domaines (neurologie, cardiologie et diabète notamment).

Sanofi, géant pharmaceutique présent en Algérie depuis 1991, vient de boucler un investissement de plus de 85 millions d’euros dans le plus grand pays d’Afrique. Olivier Charmeil, vice-président exécutif du groupe chargé des marchés émergents, n’a pas manqué de rappeler l’importance stratégique de l’Algérie, « premier marché pharmaceutique sur le continent ».

Le groupe français qui a enregistré un chiffre d’affaires de 35,05 milliards d’euros en 2017 accapare 13% du marché pharmaceutique algérien estimé à environ 3,3 milliards d’euros. Ce site, qui devrait générer 400 emplois fixes, s’inscrit dans une stratégie offensive orientée vers les marchés émergents.

Il faut rappeler qu’un tiers du volume d’affaires de Sanofi provient de ces marchés (un peu plus de 10 milliards d’euros), dont un tiers sur le marché algérien. Dans cette même optique, Sanofi souhaite se doter en 2019 d’une nouvelle unité entièrement focalisée sur les marchés émergents, avec une ambition non dissimulée d’attaquer le marché chinois.

Produire 85% des traitements pharmaceutiques commercialisés en Algérie

Selon les prévisions, la nouvelle usine devrait atteindre sa pleine capacité de production entre fin 2019 et fin 2020, pour fabriquer, à terme, 80 à 85% des produits estampillés Sanofi commercialisés en Algérie. Notons que la plateforme logistique est déjà opérationnelle depuis six mois, assurant la distribution de l’ensemble des produits de la firme sur le territoire algérien. La plateforme de production est quant à elle toujours en phase d’essai.

Selon Haissam Chraiteh, PDG du groupe Sanofi en Algérie, le site a vocation à servir la politique de diversification du groupe. Mais avant d’atteindre sa vitesse de croisière, la nouvelle usine devra en premier lieu « consolider son démarrage et respecter les engagements pris en matière de sécurisation d’approvisionnement ».

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Algérie :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *