Moody’s évalue positivement le système bancaire égyptien
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 18 octobre 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Octobre 2018 à 14:03

Le système bancaire égyptien se porte plutôt bien. C’est la conclusion à laquelle a abouti l’agence de notation Moody’s le 10 octobre dernier via son service des investisseurs qui a revu à la hausse la perspective du système bancaire du pays, passant de « stable » à « positive ». Le point avec Ecomnews Med.

C’est une bonne nouvelle pour le gouvernement égyptien qui enchaine les réformes structurelles depuis plusieurs années. Ainsi dans son rapport, Moody’s a confirmé l’embellie du système bancaire égyptien en revoyant à la hausse les perspectives de la croissance économique, de la croissance du crédit, de la rentabilité bancaire et de la production de capitaux internes dans le pays des Pharaons.

L’agence de notation qui fait autorité dans son domaine indique également que « la perspective économique a été sous-tendue par l’économie en accélération et les fortes demandes de prêts en Egypte ». Rappelons que le pays compte un marché de consommation d’environ 96 millions personnes avec une forte dynamique démographique.

Toujours selon le même rapport, l’amélioration de l’environnement opérationnel suite à la mise en œuvre des réformes structurelles a joué un grand rôle dans cette conjoncture positive. Et comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, Moody’s prédit une hausse de la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du pays qui devrait passer à 5,5% en 2019, (contre 4,2% en 2017).

Des fonds et profils de liquidité plus solides à court terme

Par la voix de sa vice-présidente Melina Skouridou, l’agence Moody’s s’est montrée confiante quand à la densification des projets d’investissements dans le secteur privé domestique. L’agence prévoit également la stimulation des IDE par la concrétisation des grands projets d’infrastructures.

En définitive, « les fonds et les profils de liquidité des banques égyptiennes redeviendront solides car les deux plus grandes banques gouvernementales, la Banque nationale d’Egypte et la Banque Misr, ont augmenté considérablement leurs financements de marché », a expliqué la vice-présidente de l’agence de notation.

Avec l’amélioration des perspectives et le redressement du tourisme, l’Egypte commence vraisemblablement à voir le bout du tunnel. Le défi reste évidemment la poursuite des mesures impopulaires, car elles se font au détriment de la poulation, et l’amélioration de la situation sécuritaire.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Egypte :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *