Réanimer l’UMA : Alger souhaite réunir les ministres des Affaires Etrangères maghrébins
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 28 novembre 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Novembre 2018 à 13:36

Dans un communiqué publié jeudi dernier par son ministère des Affaires Etrangères, l’Algérie a demandé l’organisation dans les plus brefs délais d’un sommet réunissant les chefs de la diplomatie des cinq pays membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA). Par cet appel, Alger réaffirme sa volonté de réanimer cette organisation régionale qui agonise, paralysée depuis plus de 40 ans par le conflit du Sahara occidental.

Le 6 novembre dernier, à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, le souverain marocain avait appelé l’Algérie à un dialogue « franc et direct » via un mécanisme conjoint. Cette proposition, saluée par les Etats-Unis ainsi que plusieurs capitales européennes, vient donner un nouveau souffle aux relations bilatérales entre les deux pays à la veille de la table ronde sur le Sahara prévue les 5 et 6 décembre prochains à Genève.

La presse marocaine estime que l’initiative prise par la diplomatie algérienne est une réponse favorable à la main tendue par Rabat. Rappelons que quelques projets communs viennent ponctuellement suspendre la morosité des relations entre les deux pays, comme l’Autoroute est-ouest, trait d’union entre le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, ou encore le réseau de raccordement à la fibre optique.

Un communiqué initié par le sommet extraordinaire de l’Union Africaine

Dans son communiqué, Alger précise que l’appel lancé aux ministres des Affaires étrangères des pays maghrébins s’inscrit dans le prolongement des conclusions du dernier sommet extraordinaire de l’Union Africaine les 17 et 18 novembre derniers au sujet des réformes institutionnelles de l’organisation continentale.

En effet, ce 11e sommet organisé à Addis-Abeba avait mis l’accent sur le rôle des communautés économiques régionales dans le renforcement de l’attractivité du continent. L’UA plaide en faveur de la priorisation des projets régionaux pour fédérer autour d’objectifs communs et réaliser des synergies entre les pays africains.

Rappelons que l’UMA, aujourd’hui au point mort, a été créée en 1989 au palais royal de Marrakech par les cinq chefs d’Etat après une réunion préparatoire à Zéralda, dans la banlieue ouest d’Alger.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *