L'Algérie accélère son débit mais reste à la traine au niveau mondial
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 14 décembre 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Décembre 2018 à 10:49

Alors que la ministre de la Poste des Technologies de l'information et de la communication, Imane Houda, a affirmé que "l’Algérie disposait du meilleur réseau Internet en Afrique", le classement au 11 décembre 2018 de Speedtest Global Index classe l'Algérie à l’avant-dernière place mondiale sur 130 pays par rapport à la vitesse de la connexion Internet. Analyse de la situation réelle .


Cet organisme de référence mondiale, compare tous les mois la vitesse de transmission de données par pays. Speedtest Global Index précise qu’avec une vitesse établie à 3,84 mégaoctets par seconde (Mbps), l’Algérie finit en avant-dernière position du classement tout juste devant le Yémen, bon dernier (130), qui dispose d’une vitesse de 2,94 Mbps

Par rapport à ses voisins africains, malgré les déclarations de la Ministre Mme Féraoun, l’Algérie enregistre également un très mauvais score. Avec une vitesse estimée à 8,19 Mbps, La Tunisie occupe la 119e place et le Maroc la 101e place avec 13,59 Mbps.

Les premiers de classe selon ce classement sont Singapour avec 181,47 Mbps, l’Islande 153,26 Mbps et Hongkong 131,05 Mbps. 

L’Algérie fait des efforts 


Comme nous l’évoquions la semaine dernière, le pays fait des efforts qui devraient se concrétiser très prochainement avec la finalisation des deux nouveaux câbles sous-marins de  fibre optique (ORVAL). 

L’augmentation du débit dans toutes les wilayas du pays est un défi relevé par l’Etat”, affirme Mme Faraoun qui prévoit “qu’une fois le nouveau câble mis en service et après la création de la liaison terrestre reliant le Nord au Sud, le débit serait exporté aux pays africains. Elle a notamment cité l’augmentation du débit Internet à 2 térabits au niveau de toutes les wilayas du pays, à l’exception d’Illizi où les travaux sont toujours en cours.

Les grands chantiers lancés par Algérie Télécom pour le déploiement du réseau de la fibre optique, précisant que la partie la plus difficile reste le dernier kilomètre qui consiste à raccorder les foyers à ce réseau.

Auteur : LSE

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *