Algérie : Hyundai va investir plus de 100 millions $ pour produire des véhicules lourds dans le pays
#Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 27 décembre 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Décembre 2018 à 09:23

Global Group et le constructeur automobile sud-coréen Hyundai Motor Company (HMC) ont signé un partenariat pour la création de la joint-venture “Hyundai Truck and Bus Manufacturing Algeria” pour le montage de véhicules utilitaires en Algérie.
L’entreprise sud-coréenne Hyundai va produire des véhicules poids lourds à partir d’un investissement de 100 millions $, a indiqué l’agence de presse chinoise Xinhua.

Le pacte d’association a été signé par le PDG de Global Groupe, Hassen Arbaoui, et le représentant de Hyundai Motor Company, Donho Choi, en marge du 5e Forum d’affaires algéro-sud coréen co-présidé par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et son homologue sud-coréen, Lee Nak-Yon, en visite officielle du 16 au 18 décembre en Algérie.

Tout cela a été conclu lors de la visite officielle de trois jours du Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-Yon, en Algérie, qui a vu la signature de cinq contrats d’entente couvrant plusieurs domaines.

Hyundai quant à lui a indiqué dans un communiqué que “Hyundai Truck and Bus Manufacturing Algeria va construire une usine d’assemblage de nécessaire en pièces détachées (NED), qui devrait avoir une capacité de production annuelle de 6.500 véhicules, dans la ville de Batna”, en précisant que “la production devrait débuter en 2020”. Un partenariat signé dans le cadre de la règle 51/49, avec 51% pour la partie algérienne et 49% pour HMC.

Cette nouvelle usine devrait se spécialiser principalement dans l’assemblage de bus et de camions. Ce projet devrait créer environ 5 000 emplois directs et indirects.

Selon le communiqué, quatre modèles de véhicules utilitaires seront assemblés dans cette future usine, dont Mighty et Xicent pour les camions, Solati et County pour les bus. Cependant, “les moteurs et autres éléments essentiels des véhicules seront produits en Corée du Sud”, a précisé la même source.

Hyundai a vendu l’année dernière 3.700 véhicules utilitaires en Algérie, soit une part de marché de 45%. Ce chiffre devrait s’élever cette année à 6.000 unités, soit une part de marché de 51%,, a précisé le communiqué du constructeur sud-coréen, qui prévoit que «le marché des véhicules utilitaires en Algérie devrait croître à 22.000 unités en 2025, par rapport à 12.000 unités cette année”. 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *