Tunisie : Le Rapport annuel de la Cour des comptes est alarmiste sur le plan de la gestion publique.
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 8 janvier 2019 Dernière mise à jour le Mardi 8 Janvier 2019 à 21:41

Lundi 24 décembre 2018, le 1er président de la Cour des comptes Néjib Guetari, a présenté à l’hôtel Africa Tunis les principaux enseignements du 31ème Rapport de la Cour publié le 22 décembre 2018. 

Ce Rapport synthétise les résultats de 26 missions d’observation sur terrain, concernant des programmes publics, activités sectorielles,institutions de l’Etat, établissements publics, collectivités locales et associations. 

Néjib Guetari a notamment fait état d’un manque de discipline financière : mauvaise utilisation des ressources, détérioration du niveau des services rendus, failles structurelles et de gestion, problèmes de rendement et de gouvernance. 

Il a illustré cela en évoquant des recrutements réalisés en dehors des exigences administratives, des dépenses effectuées en contradiction avec les procédures légales, un endettement important, mais aussi le non-respect de contrats passés avec des partenaires. 

A titre d’exemple, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) n’a concrétisé que 2% des investissements à intérêt public sur la période 2012/2016, contre un taux de réalisation prévu de 14%. En outre, la compagnie aérienne nationale Tunisair a déboursé 16 millions de TND au titre de dédommagement des voyageurs (pour des retards notamment) entre 2014 et 2016. 

Source Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *