Formation professionnelle : coopération entre Rabat et Madrid
#Emploi #EmploiFormation #Politique #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
lundi 14 janvier 2019 Dernière mise à jour le Lundi 14 Janvier 2019 à 08:57

En contrepartie de son aide dans la maîtrise des flux migratoires à destination de l’Espagne, le Maroc veut envoyer plus d’étudiants en Espagne.

Formation professionnelle : coopération entre le Maroc et l’Espagne

Avec plus de 56 000 migrants arrivés sur ses côtes en 2018, l’Espagne est la principale porte d’entrée au Vieux Continent. Pour maîtriser ces flux massifs, le pays ibérique a demandé au Maroc de redoubler d’effort afin de sécuriser ses frontières. En échange, le Royaume a posé ses conditions. Selon le quotidien El Pais, le Maroc veut envoyer plus d’étudiants à Madrid.

Le Maroc a reçu une subvention de 140 millions d’euros de l’Union européenne

En octobre dernier, Bruxelles avait promis 140 millions d’euros à Rabat pour subventionner ses efforts dans la gestion des flux migratoires.

Le royaume chérifien a profité de l’occasion pour demander à son voisin méditerranéen de l’aider à former des travailleurs qualifiés dans divers secteurs vitaux comme l’hôtellerie, le tourisme et la santé à travers un mécanisme plus souple qui permettrait aux étudiants universitaires marocains de poursuivre leur cursus en Espagne.

Si l’Union européenne répond favorablement aux demandes du Maroc, elle devra engager des fonds supplémentaires, comme le souligne El Pais. A ce sujet, une source au sein du ministère espagnol du Travail, des Migrations et de la Sécurité a déclaré au quotidien: « Nous devons investir dans ce type d’initiative et l’UE doit s’impliquer ».

Consuelo Rumi, secrétait d’Etat espagnol chargé des migrations, se rendra d’ailleurs fin janvier à Bruxelles pour obtenir des engagements financiers de l’UE.

Vers un Erasmus entre le Maroc et l’Espagne ?

Les fonds versés par l’Union européenne à Rabat permettront à l’Espagne d’envoyer des formateurs pour encadrer les professionnels marocains dans les métiers du tourisme et de la santé, avec un accent sur les soins infirmiers.

Des sources proches des négociations font savoir que le Maroc tente, par tous les moyens, de s’inspirer de l’expérience espagnole pour accélérer son développement économique et social. Un genre d’ « Erasmus » entre Rabat et Madrid serait même en gestation pour les étudiants du troisième cycle.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *