La Tunisie progresse dans la mise en œuvre du plan d’action du Groupe d’action financière relatif à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.
#Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 15 janvier 2019 Dernière mise à jour le Mardi 15 Janvier 2019 à 08:47

Mercredi 2 janvier 2019, la Commission parlementaire des compromis a achevé l’examen des propositions d’amendement du projet de loi n°28-2018 modifiant et complétant la loi organique n° 2015-26 du 7 août 2015 relative à la lutte contre le terrorisme et la répression du blanchiment d’argent. 

Le projet de loi devrait être examiné en plénière les 15, 16 et 17 janvier 2019. Ce projet de loi s’inscrit dans le cadre des engagements pris par les autorités tunisiennes vis-à-vis du Groupe d’action financière (GAFI)

Par ailleurs, mercredi 2 janvier 2019, la Commission nationale de lutte contre le terrorisme (CNLCT) a décidé le gel durant 6 mois (renouvelable) des fonds et des ressources économiques de l’organisation terroriste « Jond Al-Khilafa », et de 40 individus accusés de terrorisme. 

Cette décision vise à satisfaire certaines recommandations mentionnées dans le plan d’action du GAFI. Pour qu’une sortie de la liste des pays « sous surveillance » du GAFI puisse être envisagée en 2019, la Tunisie doit finaliser le plan d’action dans les délais impartis, soit avant la fin du mois de janvier 2019. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.