Israël : Il vaut mieux être diplômé des universités publiques
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #ISRAEL
Diallo Anna
lundi 21 janvier 2019 Dernière mise à jour le Lundi 21 Janvier 2019 à 10:10

Selon une étude réalisée par la Banque d’Israël entre 2008 et 2015, les diplômés d’universités gagneraient plus que les diplômés d’écoles privées non subventionnées par le gouvernement.

En Israël les diplômés d’université auraient un “rendement plus solide” que ceux n’ayant pas fait d’études supérieures.

L’étude de la Banque d’Israël révèle aussi qu’entre 2008 et 2015, le salaire annuel des diplômés d’universités israéliennes était 10% supérieur au salaire des diplômés d’écoles spécialisées de l’enseignement supérieur non universitaire.

Pour ce qui est des écoles privées, le salaire de leurs diplômés serait 6% à 7% au-dessus de ce que peuvent gagner les diplômés des écoles publiques.

Aujourd’hui le nombre d’Israélien faisant des études supérieures est trois fois plus important qu’il y 30 ans, et le pays est sur le podium du classement de l’OCDE, sur le niveau d’éducation des adultes âgés de 25 à 64 ans :

  1. Canada : 56,27%
  2. Japon : 50,50%
  3. Israël : 50,9%
  4. Corée : 46,86%
  5. Royaume-Uni : 45,96%

50,9% des adultes israéliens entre 25 et 64 ans ont achevé un 3ème cycle.

Cela s’explique notamment par l’expansion en peu de temps des réseaux spécialisés de l’enseignement supérieur (publiques ou privées) accueillant la moitié des étudiants du pays.

Pour réaliser son étude, la Banque d’Israël a pris en compte un certain nombre d’informations comme :

  • les primes salariales des diplômés nés entre 1978 et 1985
  • leur caractéristique socio-économique et celle de leur famille
  • les notes obtenues au baccalauréat
  • les formations académiques
  • et le salaire obtenu entre 2008 et 2015

Il en ressort que les primes sont plus élevées pour les diplômés d’écoles privées que pour ceux d’écoles publiques, mais elles sont aussi plus importantes pour les diplômés d’écoles publiques que pour les simples bacheliers.

Les études dans les écoles publiques produisent eux aussi un solide rendement. Les diplômés en sciences sociales et commerce, des écoles publiques, gagnent 30% de plus que les bacheliers et 80% de plus pour ceux en sciences informatiques.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *