Tunisie : L’accélération de la croissance de l'économie devrait se poursuivre en 2019 et 2020 selon la Banque Africaine du Développement
#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 8 février 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 8 Février 2019 à 10:11

La Banque Africaine de Développement (BAD) a publié le 17 janvier un rapport sur les « Les perspectives économiques en Afrique 2019 ».
Dans ce rapport, la BAD confirme les estimations dévoilées la semaine dernière par la Banque Mondiale : la croissance réelle du PIB de la Tunisie devrait atteindre +2,6% en glissement annuel (g.a.) en 2018 (après +1,9% en 2017), portée par la bonne performance du secteur agricole (+8,7% en g.a.) et celle des services marchands (+3,2% en g.a.).

Selon la BAD, cette tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2019 et 2020. Du côté de la demande globale, les deux principaux moteurs de croissance de l’économie tunisienne sont l’investissement (+5% en 2018 en g.a.) et les exportations (+2,7% en 2018 en g.a.). Le rapport met en avant les nombreux atouts de la Tunisie pour accélérer la croissance. 

Outre sa proximité géographique avec l’Europe, la Tunisie dispose « d’importantes potentialités agricoles et agroalimentaires ». De plus, le pays détient d’importants gisements de phosphate (5ème producteur mondial jusqu’en 2011) et gaziers. 

Enfin, la Tunisie jouit « d’une importante base industrielle diversifiée (aéronautique, industrie chimique et textile) » qui nécessite toutefois une montée en gamme pour pouvoir tirer la croissance économique. La Tunisie reste néanmoins exposée à un certain nombre de défis. 

Si à court terme les principaux indicateurs macroéconomiques devraient évoluer positivement en 2019 et 2020 (déficit budgétaire, déficit courant, inflation), le principal défi à moyen terme réside dans « la lutte contre le chômage et la réduction des disparités régionales ». 

En conséquence, le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a déclaré le 23 janvier 2018 que la Tunisie sera à la tête des pays africains qui bénéficieront « prochainement » d’un « programme ambitieux, pour la création de près de 25 000 emplois au profit des jeunes, durant les dix prochaines années ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.