Le groupe Oxford Business prolonge son partenariat en Tunisie
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
lundi 11 février 2019 Dernière mise à jour le Lundi 11 Février 2019 à 15:57

L’économie tunisienne reprend peu à peu des couleurs grâce notamment au redressement progressif des secteurs clés du tourisme et de l’agriculture. On estime à 3,5% le taux de croissance en 2019… un exercice que se propose de couvrir et de catalyser le groupe Oxford Busines (OBG), qui consolide sa présence dans le pays en prolongeant son partenariat éditorial avec l’intermédiaire en bourse Tunisie Valeurs. Le point.

Créé en 1994 par des diplômés du prestigieux établissement britannique Oxford, l’OGB est devenu une entreprise de renommée internationale opérant dans les quatre coins du globe. Le groupe fournit à ses lecteurs (investisseurs notamment) des statistiques, des données et des analyses indépendantes sur le secteur économique pour rationaliser les prises de décision.

Dans le cadre de son prochain rapport annuel sur l’économie tunisienne, le cabinet va poursuivre pour la deuxième année consécutive son partenariat éditorial avec l’intermédiaire en bourse Tunisie Valeurs, qui vient d’obtenir l’accord de principe de la Banque centrale de Tunisie (BCT) afin d’exercer les métiers de la banque d’affaires.

Les deux institutions vont désormais collaborer pour mettre en lumière les enjeux des marchés de capitaux. Cela devrait permettre à la Tunisie d’améliorer la transparence des transactions financières et, par ricochet, de dynamiser son marché financier.

 

La Tunisie : 5e pays africain où il fait bon investir en 2019

OBG est présent en Tunisie depuis 2003 et son rapport annuel sur la situation économique du pays est devenu un document de référence chez les investisseurs étrangers pour prendre le pouls de l’environnement des affaires national. Pour la publication de « The report : Tunisia 2019 », le cabinet a nommé deux nouveaux directeurs, Emilie Bertincourt (directrice pour la Tunisie) et François Farne (directeur éditorial). 

Rappelons qu’en dépit d’un contexte politique tendu, la Tunisie reste le 5e pays africain le plus propice aux affaires dans le palmarès 2019 de Forbes, soit une progression de 5 places par rapport à 2017.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *