Le constructeur Nissan à la conquête de l’Algérie
#Actualite #Agenda #BuzzNews #Economie #Emploi #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
mardi 12 février 2019 Dernière mise à jour le Mardi 12 Février 2019 à 11:01

Le constructeur automobile nippon lance un projet d’usine de montage, en partenariat avec le groupe algérien Hasnaoui. Selon les médias algériens, la première automobile à sortir des chaînes d’assemblage devrait être le nouveau pickup Navara.

Le géant japonais investit l’Algérie. Nissan va lancer officiellement son projet d’usine de montage mercredi 13 février. La présentation, qui se déroulera lors d’une conférence de presse de son partenaire algérien, le groupe Hasnaoui à l’hôtel Sofitel d’Alger, doit apporter des détails techniques sur l’opération.

Les partenaires doivent ainsi préciser les modèles qui seront assemblés dans la nouvelle usine, le montant de l’investissement et le nombre d’emplois à créer. Selon le média algérien TSA, le premier véhicule de la marque nippone qui sortira début 2020 sera le nouveau Pickup Navara.

100.000 unités par an :

De son côté, le site Auto Algérie rappelle que cette usine était prévue pour fin 2016. Et devait alors assembler, en plus des Navara, des Nissan Sunny et des Micra pour une capacité de production de 60.000 unités par an.

Mais selon le site spécialisé, ce chiffre pourrait avoir été revue à la hausse depuis et aller vers les 100.000 unités.

A priori, cette usine Nissan sera implantée à Oran, probablement à Tafraoui, croit savoir TSA, qui rappelle que le groupe Hasnaoui et Nissan avaient le choix entre trois sites dont deux sont situés à Oran et un à Ain Temouchent.

Nissan sera en tout cas le premier constructeur japonais à investir dans l’assemblage de véhicules en Algérie, pays qui compte déjà plusieurs usines de montage.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *