#Actualite #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #PhotosEtVideos
Fiona Urbain
jeudi 14 février 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 14 Février 2019 à 06:48

Le CIHEAM-IAMM de Montpellier a été coordinateur du projet européen HNV-Link (Agriculture à haute valeur naturelle : apprendre, innover, partager). Ecomnews Med s’est rendu à Montpellier, à l’occasion de la Conférence finale de cette action. Reportage !

Le projet HNV-Link (Agriculture à haute valeur naturelle : apprendre, innover, partager) mobilise un consortium de 13 partenaires de 10 pays européens et bénéficie d’un financement du programme de recherche européen Horizon 2020.

Son but est de faire reconnaître les systèmes agricoles à Haute Valeur Naturelle (HVN) auprès des politiques européennes, nationales et locales, et de les soutenir efficacement.

Le projet se matérialise par la mise en réseau de 10 sites HVN européens (« territoires d’apprentissage ») qui rassemblent des groupes d’acteurs divers, notamment des Groupes d’Action Locale, ONG, entreprises, associations d’agriculteurs, instituts de recherche et de développement, etc.

L’un des objectifs est d’identifier et de partager les innovations qui contribuent à l’amélioration de la viabilité socio-économique et au maintien des qualités environnementales des systèmes HVN, qu’elles soient d’ordre technique, commercial, social, institutionnel ou réglementaire.

Les expériences de terrain ainsi menées ont été mutualisées pour en faire bénéficier les différents territoires d’apprentissage et autres territoires partageant les mêmes problématiques. HNV-Link fédère ainsi des sites aux enjeux similaires pour peser davantage dans les orientations politiques européennes et nationales et influer sur les mesures mises en œuvre sur le terrain.

La conférence finale du projet à Montpellier a rassemblé plus de 120 personnes de 22 pays. Elle a été l’occasion de présenter les résultats du projet, notamment le bilan des échanges de bonnes pratiques entre les partenaires, et de proposer des recommandations pour mieux intégrer la question des exploitations et des pratiques agricoles à Haute Valeur Naturelle dans la Politique Agricole Commune (PAC).

Quatre représentants de la Commission européenne (DG Agri, DG Env et EIP Agri) sont intervenus en soulignant l’importance de l’agriculture HVN pour la conservation de la biodiversité et des paysages, et en mettant en avant les mesures de soutien proposées par la PAC. Des recommandations politiques à destination des décideurs européens et nationaux seront formalisées à l’issue de cette conférence et publiées avec l’ensemble des résultats sur le site du projet (www.hnvlink.eu).

Le projet HNV-Link prend fin en mars 2019, mais le solide réseau multi-acteurs ainsi formé continuera à œuvrer pour la reconnaissance et le développement de l’agriculture à Haute Valeur Naturelle et la préservation de tous les biens et services qu’elle fournit à notre société.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *