La France est toujours le 1er investisseur direct en Tunisie
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 15 février 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Février 2019 à 11:51

Selon l’Agence de promotion des investissements étrangers (FIPA), la France reste le premier fournisseur d’Investissement direct étranger (hors énergie) en Tunisie sur l’année 2018 malgré une forte hausse des investissements directs qataris.

 

Selon des données publiées par l’Agence de promotion des investissements étrangers (FIPA), les flux d’investissements directs étrangers (IDE) entrants bruts en dinars tunisiens à destination de la Tunisie ont progressé de +27,5% en 2018 en glissement annuel (g.a.), s’élevant à 2,87 milliards TND (916,5 millions d’ €) en 2018, contre 2,25 milliards  TND un an plus tôt. Sur le plan bilatéral, cette hausse est en grande partie imputable aux investissements en provenance du Qatar. 

En l’espace d’un an, la part des flux d’IDE qataris dans le total des flux d’IDE (hors énergie) en Tunisie a en effet évolué de 6% en 2017 à 26% en 2018, soit 479,7 millions TND en 2018, ce qui en fait le deuxième pourvoyeur d’IDE vers la Tunisie. La France reste le premier fournisseur d’IDE en Tunisie à 626,9 millions TND (soit environ 200 millions d’ €) mais sa part dans le total des IDE a fortement diminué (de 44,4% en 2017 à 34,2% du total des IDE hors énergie en 2018). 

L’Italie est en troisième position avec des flux d’IDE vers la Tunisie s’élevant à 154,4 millions TND, environ 49 millions d’€ et 8,4% du total des IDE hors énergie, contre 7,4% en 2017. Enfin, l’Allemagne est en quatrième position à 136,4 millions TND, environ 44 millions d’ € et près de 7,4% du total des IDE hors énergie, contre 10,4% en 2017. 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *