Libye : Quelle est la situation du pétrole dans le pays ?
#Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises
Denys Bédarride
jeudi 21 février 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Février 2019 à 10:08

L’Armée Nationale de Libération (ANL) du maréchal Khalifa Haftar prend le contrôle du plus grand site pétrolier de Libye et le Vice-Président du Conseil Présidentiel Ahmed Maiteeq a indiqué à la direction de la National Oil Company (NOC) qu’il convenait de maintenir, voire d’accroître, la production de pétrole.


Le 11 février 2019, les troupes de l’Armée Nationale de Libération (ANL) du maréchal Khalifa Haftar ont prolongé leurs percées territoriales vers le Sud du pays en prenant le contrôle du site pétrolier de Sharara, au détriment des forces du Conseil Présidentiel. 

Il s’agit du plus grand site pétrolier de Libye. Le cas de force majeure, qui permet une exonération des responsabilités de la National Oil Company (NOC) en cas de non-respect des contrats de livraison décrété par la compagnie pétrolière nationale,n’a toujours pas été levé et ce en dépit des appels du Président de la Chambre des Représentants Aqilah Saleh. En conséquence, la production devrait demeurer suspendue.

De son côté, le 7 février, Ahmed Maiteeq, Vice-Président du Conseil présidentiel, a rencontré les principaux dirigeants de laNational Oil Company (NOC) afin d’échanger sur les difficultés rencontrées par la compagnie pétrolière nationale et sur l’état de ses finances pour le cours de l’année 2019. 

Au cours de cet entretien, Ahmed Maiteeq a également insisté sur l’importance de maintenir le niveau de production actuel, voire de l’accroître. Pour rappel, les revenus tirés de la rente pétrolière représentent environ 95% du budget de l’Etat libyen. En raison des troubles politiques et sécuritaires rencontrés, le pays continue à être exempté de mesures de réduction de production de la part de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP). 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.