Maroc : Nexteam Group ouvre une unité de production
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
lundi 4 mars 2019 Dernière mise à jour le Lundi 4 Mars 2019 à 08:15

Acteur majeur dans la réalisation d’ensembles, l’usinage de pièces complexes et métaux durs pour les industries aéronautique et défense, Nexteam, installé à Marmande (France) renforce sa politique de développement à l’international avec son implantation au Maroc.

 
Au Maroc, Nexteam va disposer, à Mohammedia, près de Casablanca, d’une unité de production de 2 500 m2, spécialisée dans l’usinage de pièces aéronautiques en aluminium et métaux durs, baptisée Nexteam Group Maroc.
 
D’ici 2022, le Groupe y emploiera environ 80 personnes. « Cette nouvelle implantation répond à notre volonté d’être toujours au plus proche de nos clients, certains étant déjà présents au Maroc, et de nous positionner comme l’un des acteurs majeurs de ce secteur en pleine expansion dans la région »,  souligne Ludovic Asquini, président de Nexteam Group.
 
Le lancement de production est programmé pour la fin du 1er semestre 2019. Un premier contrat a d’ores et déjà été signé avec un client majeur implanté localement. Avec cette nouvelle unité, Nexteam Group confirme sa volonté de développer ses activités à l’international pour être, d’ici 2023, un Groupe de dimension internationale réalisant plus de 500 millions d’€ de chiffre d’affaires et disposant des meilleures compétences du marché.
 
Acteur incontournable dans le domaine de la mécanique de précision, Nexteam Group est né, en 2015, de la fusion des entreprises familiales Asquini MGP , Gentilin , Sofop  et MP Sud. Nexteam Group est un fournisseur de premier rang des grands donneurs d’ordre.
 
Son métier est orienté vers la conception, fabrication et support d’équipements de structures et de vols d’aéronefs et d’hélicoptères. Le groupe emploie 1 500 collaborateurs et a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 170 millions d’€.
 
 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *