Tunisie : Démission du ministre de la santé après le décès de 11 nourrissons
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
mardi 12 mars 2019 Dernière mise à jour le Mardi 12 Mars 2019 à 08:02

Abderraouf Chérif, ministre de la santé tunisien, a démissionné ce 11 mars suite au décès de 11 nourrissons entre jeudi et vendredi 8 mars, à la maternité de la Rabta à Tunis.

« Les responsables de tout manquement seront poursuivis ». C’est ce qu’a déclaré samedi 9 mars le premier ministre tunisien Youssef Chahed, au lendemain du décès de 11 nourrissons à la maternité de la Rabta à Tunis.

Face à l’ampleur du scandale sanitaire, ce dernier a accepté la démission d’Abderraouf Chérif, ministre de la santé. La ministre de la jeunesse et des sports, Sonia Becheikh, a été nommée ministre de la santé par intérim.   

Les faits remontent à la nuit entre le jeudi et le vendredi 8 mars. Suite aux premiers éléments de l’enquête, publiés par le ministère et la société tunisienne de pédiatrie, les décès soudains de 11 nourrissons seraient « probablement » dus à « une infection nosocomiale sévère dont le point de départ est un produit d’alimentation parentérale (sonde gastrique, ndlr) ».

“#BalanceTonHopital”

Deux enquêtes sanitaire et judiciaire ont été ouvertes afin de mettre en lumière les causes du drame.

Bien que le ministère ait indiqué que « des mesures de prévention et de traitement ont été prises afin d’éviter d’autres victimes », la société civile tunisienne rejette l’idée d’un incident isolé et dénonce un événement symptomatique du secteur hospitalier tunisien, en manque de moyens.

Suite au drame, de jeunes médecins ont lancé le hashtag #BalanceTonHopital pour dénoncer « la situation désastreuse » dans les hôpitaux tunisiens.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *