Algérie : étudiants et lycéens dans la rue pour dénoncer le report de la présidentielle
#Actualite #Decideurs #Politique #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 14 mars 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 14 Mars 2019 à 08:22

Deux jours après l’annonce du retrait de la candidature de Bouteflika, la mobilisation continue. Etudiants puis enseignants et élèves du secondaire ont tour à tour manifesté pour protester contre le report de la présidentielle et le prolongement du quatrième mandat du chef de l’Etat.

La contestation ne faiblit pas en Algérie, malgré l’annonce du retrait de la candidature de Bouteflika. Au lendemain du message adressé par le président algérien à la Nation, faisant état d’un report de la présidentielle initiallement prévue le 18 avril, plusieurs milliers d’étudiants ont manifesté dans le centre d’Alger mardi 12 mars. 

La manifestation était initialement destinée à protester contre la décision du ministère de l’enseignement supérieur d’avancer et d’allonger les vacances universitaires. Tahar Hadjar avait ainsi créé la surprise en annonçant que les congés commenceraient le dimanche 10 mars, au lieu du 21 mars.

En fermant campus et amphithéâtres, le gouvernement comptait sur la dispersion des étudiants vers leurs wilayas respectives pour affaiblir la mobilisation dans la capitale et dans les principaux centres universitaires. Un pari perdu puisque désormais, les étudiants manifestent pour résister face “à la prolongation du 4e mandat”, ainsi qu’ils le scandaient dans les rues de la capitale.

Enseignants et élèves du secondaire unis contre le report de la présidentielle

Mercredi, enseignants et élèves du secondaire ont à leur tour manifesté pour les mêmes motifs. Les enseignants, mobilisés à travers le pays, ont commencé à se rassembler lors de marches d’ampleur diverses. Dans le centre d’Alger, ils ont été progressivement rejoints par de nombreux élèves.

Plusieurs localités restent, par ailleurs, touchées par une grève générale, lancée dimanche et inégalement suivie.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *