Méditerranée : politique, économie, éducation... trois femmes racontent leur combat
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Institutions #Politique
Camille Dubruelh
vendredi 15 mars 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Mars 2019 à 17:21

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la région Occitanie avait organisé à Montpellier, en France, un événement spécial, “Les femmes et la Méditerranée”. Ecomnews vous propose de découvrir les combats de trois d’entre elles, qu’ils soient dans le domaine politique, économique ou éducatif.

Elles luttent dans la sphère politique, agissent dans les domaine associatif ou économique. Dans les pays de la Méditerranée comme dans le reste du monde, des femmes s’engagent pour promouvoir les droits des femmes et des filles et avancer vers plus d’égalité.

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars, la région Occitanie avait organisé à Montpellier, en France un événement spécial, “Les femmes et la Méditerranée”. 

Ecomnews en a rencontré trois d’entre elles, au parcours édifiant. Nouza Skalli, ancienne ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité au Maroc, raconte son combat dans le royaume, où il lui a fallu 20 ans avant de parvenir à être élue municipale. Mais le combat est loin d’être fini. “Aujourd’hui, nous sommes dans la revendication pour améliorer le code de la famille et le mettre en adéquation avec la Constitution”, explique-t-elle.

Résorber le chômage grâce à l’entreprenariat des femmes

De son côté, toujours au Maroc, Naïma Senhadji, sociologue et présidente du Comité de soutien à la scolarisation des filles rurales, agit avec son association pour aider les jeunes femmes à poursuivre leurs études.

Quant à Nacera Haddad, cheffe d’entreprise et vice-présidente du Forum algérien des chefs d’entreprises, elle entend lutter pour promouvoir l’accession des femmes à des postes de décision. Parce qu’elle en est persuadée : “promouvoir l’entreprenariat des femmes est un véritable levier pour la résorption du chômage!”.

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *