Maroc : le contrat de travail reste difficile à acquérir
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Institutions #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
lundi 18 mars 2019 Dernière mise à jour le Lundi 18 Mars 2019 à 08:04

Au Maroc, près de 60% des actifs sont sans contrat de travail, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Zoom sur l’emploi dans le royaume.

Le chômage n’est pas le seul enjeu inhérent au marché du travail. La note publiée par le Haut-commissariat au plan (HCP) met en lumière des dysfonctionnements dans la contractualisation des salariés marocains.

Selon l’institution, près de 6 salariés sur 10 ne sont pas liés à leurs employeurs par un contrat de travail (contrat verbal, CDD, CDI). Une non-contractualisation qui touche particulièrement le milieu rural : près de 80% des « salariés » travaillent sans contrat (contre 52% en ville).

79% des jeunes sans contrat

Même constat chez les jeunes actifs de moins de 25 ans. Selon l’HCP, 79% d’entre eux travaillent sans contrat. Une donnée à mettre en perspective avec le taux de chômage des jeunes marocains, aux alentours de 25%.

La désorganisation du marché du travail marocain constitue un obstacle de plus dans le développement économique du royaume. Le marché du travail peine à se structurer durablement en dehors des grands centres économiques, ce qui provoque cette absence de contrat de travail dans les zones rurales et pour les emplois peu qualifiés.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *