Libye : Ce qu’il faut retenir sur sa production de pétrole
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie
Denys Bédarride
mercredi 20 mars 2019 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Mars 2019 à 08:20

La Compagnie pétrolière nationale libyenne a annoncé le 4 mars 2019 avoir trouvé un accord avec le Maréchal Haftar permettant une réouverture prochaine du site de Sharara, dans un contexte où les revenus pétroliers du pays ont baissé de 30% entre décembre 2018 et janvier 2019.

 

Lundi 4 mars 2019, la National Oil Company (NOC) a annoncé la signature d’un accord entre Mustafa Sanalla, Président de la Compagnie pétrolière nationale libyenne, et le Maréchal Khalifa Haftar, relatif à la levée du cas de forme majeure pour le site pétrolier de Sharara, permettant une réouverture prochaine du site. 

Pour rappel, le site pétrolier de Sharara est le plus important du pays et sa fermeture a entrainé une baisse de 30% des revenus pétroliers du pays entre décembre 2018 et janvier 2019.

Par ailleurs, le bureau de presse de la Libyan Iron and Steel Company (Lisco) a déclaré que le prix du fer et de l’acier allait augmenter de +20%. Cette hausse est la conséquence des nouvelles mesures prises par le Conseil présidentiel, relatives à la taxe de 183% sur les devises étrangères. Selon le communiqué de presse, ces mesures engendrent de « nouveaux frais facturés sur les opérations de change, qui ont entraîné une hausse des coûts, ce qui rend difficile la poursuite de la vente de produits aux prix actuels ». 

 
Source Service Economique Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *